UGC passe au numérique, ou la mauvaise gestion de projet

 Ce que le synopsis nous dit :
UGC Illimité 2, le cinéma illimité à 2 pour 35€ par mois.
•   Où vous voulez…
Votre carte vous ouvre les portes de tous les cinémas UGC d’Europe et ses cinémas partenaires soit plus de 780 salles.
•   Quand vous voulez…
Vous choisissez en toute liberté la séance, l’heure, le film, tous les jours de la semaine.
•   Aussi souvent que vous le voulez…
Votre carte vous permet de découvrir l’ensemble des films diffusés par UGC et ses partenaires, ou de voir et revoir votre film préféré.

(Extrait du site ugc.fr)

Ce que j’en pense :
La semaine dernière, j’avais planifié avec des amis d’aller voir le tant attendu Shrek 4.
Me doutant que les places seraient chères, nous avons  réservé nos places en avance sur le site, pour une séance aux UGC des Halles le soir. Arrivés sur place en avance, une grève des projectionnistes nous a été annoncée, toutes les séances annulées. Seule compensation : être remboursé des frais de location des lunettes 3D…
Quelques jours plus tard, nous avons fait une seconde tentative, en réservant à nouveau et en prenant le temps de vérifier si aucune grève ne se profilait. Demi-succès : les projectionnistes avaient une fois de plus abandonné leurs postes, mais après avoir tourné en rond plusieurs minutes à la recherche d’un interlocuteur, nous avons appris que les films numériques (soit 5 salles, dont Shrek) était maintenus. Dans une salle bondée, nous avons finalement pu voir ce dernier opus, très plaisant mais avec une 3D mal exploitée.
Le comble est arrivé en début de semaine, dans le même cinéma, pour voir cette fois Toy Story 3 (oui nous sommes persistants). Environ 45min après le début du film, celui-ci a tout simplement « buggé » (images saccadées et au ralenti). Les responsables du cinéma ont mis plus de 15 minutes avant de s’apercevoir du problème, quand les gens ont commencé à partir en masse… Quasiment aucune communication n’a été faite, ni explications fournis. Après 10min de plus à attendre, un homme dans un coin nous a annoncé avec une voix inaudible que la séance était annulée. Nous avons une nouvelle fois été remboursés des frais de location. Mais aucun dédommagement n’a été fait pour le temps perdu, la frustration de ne pas voir la fin du film, ni le fait qu’il nous faudra à nouveau voir ces fameuses 45 minutes pour avoir un film complet…
J’en profite pour signaler que je trouve scandaleux, que passant de la carte UGC 1 à UGC 2 (plus chère), et abonnée depuis plus de 2 ans, j’ai du à nouveau payer les frais de dossier de 30€.
UGC a vraiment du progrès à faire en gestion de la relation et fidélisation client…

Conclusion :
Vive le MK2 !

A lire si vous voulez en savoir plus sur :
– Le manque d’organisation
– La mauvaise gestion du changement
– Le passage au numérique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *