Tim Burton : Dark Shadows

Ce que le synopsis nous dit :
En 1752, Joshua et Naomi Collins quittent Liverpool, en Angleterre, pour prendre la mer avec leur jeune fils Barnabas, et commencer une nouvelle vie en Amérique. Mais même un océan ne parvient pas à les éloigner de la terrible malédiction qui s’est abattue sur leur famille. Vingt années passent et Barnabas a le monde à ses pieds, ou du moins la ville de Collinsport, dans le Maine. Riche et puissant, c’est un séducteur invétéré… jusqu’à ce qu’il commette la grave erreur de briser le cœur d’Angelique Bouchard. C’est une sorcière, dans tous les sens du terme, qui lui jette un sort bien plus maléfique que la mort : celui d’être transformé en vampire et enterré vivant. Deux siècles plus tard, Barnabas est libéré de sa tombe par inadvertance et débarque en 1972 dans un monde totalement transformé…

Ce que j’en pense :
Tim Burton allie ici une histoire de vampires, avec les années 70. Un drôle de mélange, mais plutôt réussi avec d’une part, le sombre et le cadavérique et de l’autre, une décoration d’intérieure et des références musicales hautes en couleurs. Les dialogues également sont bons, avec quelques très bonnes répliques et du vieil anglais qu’on aimerait pouvoir apprécier à sa juste valeur. 
Pour tout le reste, et bien, du déjà vu, de l’attendu, du Tim Burton “banal”. On en peut plus de Johnny Deep et de ses jeux de mains. Si on ne savait pas qu’il joue toujours comme ça, on penserait juste qu’il ne sait pas quoi faire de ses faux ongles trop encombrants. Helena Bohman Carter n’a un rôle quasi inutile, qu’on ne justifie que par le fait qu’elle en ai profité pour passer du temps avec son mari. Un très beau casting dans l’ensemble, sans aucun doute, mais il est dommage que l’attrait pour un production ne tienne qu’à une panoplie de noms connus. Le réalisateur a voulu un film un peu poétique, un peu fantastique, un peu romantique, un peu de tout et au final beaucoup de pas grand chose. 

Conclusion :
Sympa, mais loin d’être indispensable.

A voir si vous voulez en savoir plus sur :
– les lampes
– les moquettes
– les perruques
– les balles

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *