Thomas Balmès : Bébés

Ce que le synopsis nous dit :
Une année dans la vie de quatre bébés. Du jour de leur naissance à leurs premiers pas. Suivre quatre bébés dans quatre pays différents (Namibie, Mongolie, Japon, Etats-Unis), simultanément, jour après jour, les voir grandir, se développer et découvrir le monde qui les entoure.

Ce que j’en pense :
Bébés, n’est pas un énième film sur les joies et les déboires de la parenté. Ce thème là correspond mieux au dernier film avec Jennifer Lopez, The Back Up Plan
Alain Chabat a eu ici une idée originale : reléguer les parents aux rôles secondaires, pour éclairer la toute splendeur de leurs chers bambins.
Sur la forme, de très bon choix ont été faits : une durée idéale, de beaux paysages, etc. L’absence de commentaire et sous titre permet à chacun d’apprécier les images. Aucun jugement n’est porté.
Car au fond, Bébés est un film sur la culture. En Namibie les mères sont constamment présentent, mais laissent les petits très libres. Libre de manger de la terre aussi bien que de gambader, l’enfant devient rapidement débrouillard. En Mongolie, les parents très affairés laissent un bébé emmailloté aux tourments de son grand-frère. Toujours joyeux, il fait ses premiers pas les cheveux au vent de la plaine. La petite japonaise, aussi capricieuse que délicieuse, s’endort au milieu dans building. Enfin, l’Amérique est représentée par une enfant très curieuse, que ses parents emmènent dans toutes leurs activités.
Malgré les différences d’environnement, l’apprentissage est le même. Par exemple, les premiers pas sont quasi simultanés. Conclusion : un bébé est avant tout un bébé.

Conclusion :
Très joli. Un film adorable !

A voir si vous voulez en savoir plus sur :
– La Namibie
– La Mongolie
– Le Japon
– Les Etats-Unis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *