Étiquette : tremblement de terre

Hayao Miyazaki : Le vent se lève (Kaze Tachinu – 風立ちぬ)

Ce que le synopsis nous dit :
Inspiré par le fameux concepteur d’avions Giovanni Caproni, Jiro rêve de voler et de dessiner de magnifiques avions. Mais sa mauvaise vue l’empêche de devenir pilote, et il se fait engager dans le département aéronautique d’une importante entreprise d’ingénierie en 1927. Son génie l’impose rapidement comme l’un des plus grands ingénieurs du monde.
Le Vent se lève raconte une grande partie de sa vie et dépeint les événements historiques clés qui ont profondément influencé le cours de son existence, dont le séisme de Kanto en 1923, la Grande Dépression, l’épidémie de tuberculose et l’entrée en guerre du Japon. Jiro connaîtra l’amour avec Nahoko et l’amitié avec son collègue Honjo. Inventeur extraordinaire, il fera entrer l’aviation dans une ère nouvelle.



Ce que j’en pense :
Une approche très intéressante de l’histoire de l’aviation japonaise, qui nous rappelle que ce pays n’a pas toujours été la super puissance technologique qu’il est maintenant. C’est moche mais il faut bien avouer que les conflits constituent des périodes très prolifiques en terme de découvertes et d’avancées, tous domaines confondus. Ainsi, si le prix à payer était élevé, le Japon est sorti considérablement grandi de la seconde guerre mondiale. A noter la manière très habile dont Hayao Miyazaki aborde cette période sensible du point de vue nippon, tout en évitant les sujets fâcheux. Ici on se moque de savoir qui sont les gagnants ou les perdants, car cela a finalement peu d’importance, ce n’est pas le sujet du film.
Quelques détails m’auront cependant dérangés, en particulier dans la romance décrite entre Jiro et Nahoko. Mais je suppose qu’il faut replacer cela dans le contexte de l’époque et de la culture japonaise, où le rôle de la femme est encore très strict et la dévotion à la patrie prioritaire sur tout le reste (enfin ça n’excuse tout de même pas de fumer à la figure de son épouse malade parce qu’on ne peut pas se passer de cigarette pendant une heure). Enfin je dois avouer que plus d’une fois durant la séance je me suis impatienté de voir la fin arriver, parce que oui c’est intéressant, mais c’est long quand même.

Conclusion :
Une épopée historique originale et intéressante mais qui aurait pu être plus concise.

A voir si vous voulez en savoir plus sur :

– la pluie

– les tremblements de terre
– le soleil
– le feu