Étiquette : tournoi

Pierre Bottero : Le Pacte des MarchOmbres, tome 2 – L’envol

Ce que l’éditeur nous dit :

Encore apprentie marchombre, Ellana est chargée par Jilano, son maître, d’une mission à haut risque : escorter une caravane au chargement précieux et mystérieux. Mais au fi l de ses rencontres, Ellana peine à identifi er ses véritables ennemis, la voie tend à se dérober devant elle et les choix qui engagent sa loyauté et ses sentiments se révèlent périlleux…

Le Pacte des Marchombres invite le lecteur à pénétrer dans les arcanes d’une guilde aux pouvoirs extraordinaires, et à suivre le destin d’Ellana Caldin, héroïne prodigieuse par sa psychologie, ses exploits physiques et son insatiable goût de la liberté.

Ce que j’en pense :

Second volume de la série consacrée à Ellana, nous retrouvons notre héroïne qui poursuit son apprentissage. Le domaine sentimental en particulier y est plus largement exploré, âge oblige…  J’ai trouvé ce tome un peu plus inégal, avec certains passages qui ressortent du lot et tandis que d’autres sont plus en longueur. Les valeurs qui sont transmises sont plus approfondies également, telles que le fait de réfléchir par soi-même, trouver sa propre voie et sa liberté ou encore essayer de devenir une meilleure version de soi-même, plutôt que de se lancer dans des compétitions/comparaisons stériles. Des valeurs que je trouve assez sympathiques. Par contre, je trouve dommage que dans la plupart des situations, se soit par la violence et les démonstrations de forces (ou de souplesses/agilité, en tout cas toujours physiquement) que les personnages principaux se défient de leurs ennemis. Le fait de casser la figure à des inconnus devient même une sorte de jeu, un banal exercice d’entrainement. Alors, oui, c’est une « faible femme » (c’est du moins ce que pensent les gros lourdauds qui croisent son chemin, juste avant de se prendre une raclée) qui fait preuve de supériorité physique, montrant de la gent féminine aussi à du fil à retordre, mais je trouve que cela ne suffit pas à justifier l’utilisation systématique de cette méthodologie et en ce gens je trouve les personnages de Pierre Bottero assez moyens (en plus du fait qu’ils sont tous « trop forts », comme mentionné dans le tome précédent).

Conclusion :

D’intérêt inégal dans la longeur, mais globalement aussi plaisant que le volume précédent.

A lire si vous voulez en savoir plus sur :

  • les guildes
  • l’alpinisme
  • les tournois
  • les ultra-marathons

L’envol sur Amazon