Étiquette : Pénélope Bagieu

Pénélope Bagieu : Culottées, tome 1

Ce que l’éditeur nous dit :

Margaret, actrice « terrifiante », spécialisée à Hollywood dans les rôles de méchante ; Agnodice, gynécologue de l’Antiquité grecque qui dut se déguiser en homme pour exercer ; Lozen, femme apache, guerrière et chamane ; Annette, sirène australienne qui inventa le maillot de bain féminin… Pénélope Bagieu brosse avec humour et finesse quinze portraits de femmes, combattantes hors normes, qui ont bravé la pression sociale de leur époque pour mener la vie de leur choix.
lire la suite

Agnes Obadia : Joséphine

Ce que le synopsis nous dit :
Joséphine, 29 ans trois-quart, obnubilée par la taille de ses fesses, source de tous ses problèmes, n’a toujours pas trouvé l’homme de ses rêves non-fumeur-bon-cuisinier-qui-aime-les-chats-et-qui-veut-plein-d’enfants. Sa seule consolation, c’est qu’elle vit avec Brad Pitt… consolation de courte durée puisque c’est son chat. Quand sa soeur lui annonce son mariage, c’est la goutte d’eau qui fait déborder la tasse à café. Elle s’invente alors une histoire d’amour avec un riche chirurgien brésilien qui lui a demandé sa main et l’emmène vivre au bout du monde. Facile à dire… Ce (petit) mensonge va l’entraîner dans un tourbillon d’aventures.

Ce que j’en pense :
De Pénélope Bagieu, je ne connaissais que le blog et La page Blanche. Concernant Joséphine, j’avais seulement lu quelques planches postées ci et là sur le net. Si je ne suis pas en mesure d’apprécier la fidélité de cette adaptation cinématographique, j’y ai certainement retrouvé cet esprit “girly mais pas trop” de l’auteur.
Côté casting, cette Marilou Berryn très féminisée joue son rôle à merveille (prothèse inclue). Bérangère Krief, que j’apprécie plus depuis que j’ai vu son spectacle en entier, y interprète le même personnage que sur les planches.
Le film est très plaisant et réserve quelques moments vraiment drôles, suffisamment pour que je programme un emprunt des livres éponymes à la bibliothèque. Pour autant, il ne se détache pas du lot de comédies romantiques standards.


Conclusion :
Sans surprise mais savoureux.


A voir si vous voulez en savoir plus sur :
– les traîtres
– les sorcières
– les balcons
– les guides touristiques

Boulet et Pénélope Bagieu : La page blanche

Ce que l’éditeur nous dit :
Une jeune femme reprend ses esprits sur un banc sans se rappeler ni de son nom ni de ce qu’elle fait là. Menant l’enquête tant bien que mal, elle tente de recouvrer la mémoire et de retrouver son identité. Mais que va-t-elle découvrir ? Un passé romanesque fait de drames et de romances ou l’existence banale d’une femme ordinaire ? Et dans ce cas, saura-t-elle devenir quelqu’un après avoir été quelconque ?
lire la suite