Sylvain Estibal : Le Cochon de Gaza

Ce que le synospis nous dit :
Après une tempête, Jafaar, un pêcheur palestinien de Gaza, remonte par hasard dans ses filets un cochon tombé d’un cargo. Bien décidé a se débarrasser de cet animal impur, il décide toutefois d’essayer de le vendre afin d’améliorer son existence misérable. Le pauvre Jafaar se lance alors dans un commerce rocambolesque et bien peu recommandable…
Dans cette tragi-comédie, l’ensemble du petit peuple de Gaza, coincé entre sa misère absolue au quotidien, les contraintes des militaires Israéliens et le diktat des barbus aux commandes, est représenté par ce pauvre pêcheur dont l’unique souci est de survivre au jour le jour et qui, pour cela, est prêt a tout. Jafaar, dans une permanente dérision de lui-même, même dans les moments tragiques, évolue dans cette histoire a l’humour mordant… et nous laissera espérer que si l’on peut s’entendre, malgré toutes les différences, à l’échelle individuelle, on peut s’entendre in fine, à l’échelle collective.

Ce que j’en pense :
Comment réussir m’attirer dans un cinéma sur un film dont le sujet est le conflit israélo-palestinien ? En utilisant le langage universel (et décalé) de l’humour. Et justement, Le Cochon de Gaza est drôle. Certes on ne rit pas à gorge déployée, mais largement assez pour nous faire ressortir de la salle avec le sourire.
Le personnage principal, qui sait se rendre attachant dès les premières, le temps de quelques expressions seulement, est interprété par un excellent acteur. Le casting est d’ailleurs dans l’ensemble très réussi. Ajoutons à cela le large panel de langues différentes employées au cours du film, tout à fait délicieux.
Quand à l’histoire, un peu loufoque parfois, elle est toujours inattendue, et menée sans faux raccords de bout en bout. Certes, il existe une forte part d’utopie dans le Cochon de Gaza. Mais il est parfois bon de rêver à ce qui pourrait être, car, on ne sait jamais…

Conclusion :
Un très bon film, à la fois léger et profond.

A voir si vous voulez en savoir plus sur :
– les olives
– les remèdes de grand-mère
– le recyclage
– la pêche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *