Stephan Streker : Noces

Ce que le synopsis nous dit :

Zahira, belgo-pakistanaise de dix-huit ans, est très proche de chacun des membres de sa famille jusqu’au jour où on lui impose un mariage traditionnel. Ecartelée entre les exigences de ses parents, son mode de vie occidental et ses aspirations de liberté, la jeune fille compte sur l’aide de son grand frère et confident, Amir.

Ce que j’en pense :

Ça c’est un film surprenant, qui reste. Plus le temps passe, plus je suis contente de l’avoir vu. Le génie tient ici aux différents tons employés, qui se marient à merveille. C’est une histoire dure, dramatique même, mais dont le ton n’est pas lourd. Il est parfois léger (les folies de l’adolescence), souvent drôle par l’absurde (les échanges skype à eux tout seuls valent le détour). Les différents points de vue sont bien expliqués et présentés, comme par exemple l’explication du père qui pense (peut-être à raison), que de nombreuses femmes célibataires en France ne sont pas heureuses. Je ne suis bien sûr pas en accord avec la solution qu’il propose (le mariage forcé et tout ce qui s’ensuit), mais j’admets qu’il y a du sens dans cette réflexion.
Ce n’est pas un film dur à regarder, mais dont le message de fond passe. Je le recommande grandement.

Conclusion :

Un film très puissant, traitant avec une grande finesse un sujet difficile.

À voir si vous voulez en savoir plus sur :

le mariage forcé
la culpabilité
la notion de bonheur
le chantage affectif

2 Comments

  1. Hello,

    Vu aussi, comme souvent ce genre de film qui m’attirent beaucoup. Dans le genre films sur la place de la femme dans les cultures orientales, j’ai tout de même préféré Wadjda, les femmes du bus 678 et la source des femmes. Est-ce que tu les as vus ? Il y a aussi Tempête de sable qui est sorti très récemment et qu’on peut tout à fait mettre en regard de Noces, c’est assez étonnant.

  2. Damned j’aurais vu ton avis avant je me serais poussée à aller le voir le soir où il était à l’affiche à côté de chez moi. Plus qu’à le rattraper à la télé du coup…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *