Sebastián Silva : Magic Magic

Ce que le synopsis nous dit :
Pendant ses vacances au Chili, Alicia, une jeune américaine réservée, se retrouve embarquée par sa cousine Sara et sa bande d’amis sur une île isolée.
Personne ne fait vraiment d’effort pour intégrer Alicia. Elle se replie de plus en plus sur elle-même et commence à perdre peu à peu ses facultés mentales sans que le groupe n’y prenne garde…


Ce que j’en pense :
Cela fait maintenant 4 jours qui se sont écoulés depuis que je suis allée voir Magic Magic, et je ne suis toujours pas capable de dire si j’ai aimé ce film pour le moins étrange. Classé par certains sites en “épouvante-horreur”, il ne s’agit pourtant pas de tueur sanguinaire, ni de malédiction, ni rien qui fasse à proprement parler peur. L’élément angoissant existe pourtant, mais plus subtil que cela. Cela commence par les images, entre des caméras à l’épaule agitées, des mises au point là où on ne les attend pas, et même parfois des fonds de décors mouvant, l’air de rien. Et puis surtout il y a cette bande d’adolescent normaux. Vraiment normaux ? Oui, c’est ça le pire. Car prisent une à une, chacune des “horreur” perpetué n’est finalement pas bien méchante, presque anodine. Le film fait alors la demonstration de la manière dont ces petits actes sans conséquences, cumulés, peuvent finir par exercer une pression insoutenable sur un être humain. On pourrait tout aussi bien transposer cette situation au monde du travail ou à la famille. Ce qui fait peur, c’est tout simplement la nature humaine.

Conclusion :
Une expérience.

A voir si vous voulez en savoir plus sur :
– les moutons
– les falaises
– la fatigue
– le bruit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *