Sam Mendes : James Bond – Skyfall

Ce que le synopsis nous dit :
Lorsque la dernière mission de Bond tourne mal, plusieurs agents infiltrés se retrouvent exposés dans le monde entier. Le MI6 est attaqué, et M est obligée de relocaliser l’Agence. Ces événements ébranlent son autorité, et elle est remise en cause par Mallory, le nouveau président de l’ISC, le comité chargé du renseignement et de la sécurité. Le MI6 est à présent sous le coup d’une double menace, intérieure et extérieure. Il ne reste à M qu’un seul allié de confiance vers qui se tourner : Bond. Plus que jamais, 007 va devoir agir dans l’ombre. Avec l’aide d’Eve, un agent de terrain, il se lance sur la piste du mystérieux Silva, dont il doit identifier coûte que coûte l’objectif secret et mortel…

Ce que j’en pense :
A mon avis dans certains Terminator Arnold Schwarzenegger avait plus de dialogues que n’en a ici Daniel Craig. Je suis allée vérifier,James Bond est bien supposé être particulièrement intelligent (et brun). Or depuis quelques films, il semble que l’agent double ait non seulement perdu sa délicieuse touche d’humour britannique, mais qu’en plus il se soit transformé en ours des cavernes. Cela est particulièrement flagrant dans Skyfall où il n’ouvre la bouche que pour dire des bêtises. Le port de la cravate ne suffit pas à rendre une personne distinguée.
Mais bon je m’acharne un peu facilement sur ce pauvre acteur (qui ne se rend compte de rien de toute façon). Il n’est pas seul fautif puisqu’il faut bien que quelqu’un ait écrit ce scénario et ces dialogues. Dommage qu’au lieu de moderniser un personnage, un mythe soit banalisé. Sans le James Bond theme on aurait vite fait de se croire devant un épisode de X-men (pas bien de voler les spécificittés de ses petits camarades). 
Maintenant que la mesure de mon mécontentement est connue, je peux avouer que certaines scènes sont très bonnes. Celles avec Javier Bardem en particulier sont excellentes. En plus, cet acteur est expressif, incroyable n’est ce pas !? (ah non pardon j’avais fini de critiquer Daniel Craig.)  Et puis une nette amélioration avec le travail de Sam Mendes, qui contrairement à certains de ses prédécesseurs n’a pas essayé de caler systématiquement 10 plans à la seconde et sait prendre son temps quand il le faut. Ce serait même agréable à regarder en fait.

Conclusion :
Pierce Brosman me manque.

A voir si vous voulez en savoir plus sur :
– les varans
– les scorpions
– les bouledogues
– les ours

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *