Rupert Wyatt : La Planète des singes : les origines (Rise of the Planet of the Apes)

Ce que le synopsis nous dit :
Dans un laboratoire, des scientifiques expérimentent un traitement sur des singes pour vaincre la maladie d’Alzheimer. Mais leurs essais ont des effets secondaires inattendus : ils découvrent que la substance utilisée permet d’augmenter radicalement l’activité cérébrale de leurs sujets. César, est alors le premier jeune chimpanzé faisant preuve d’une intelligence remarquable. Mais trahi par les humains qui l’entourent et en qui il avait confiance, il va mener le soulèvement de toute son espèce contre l’Homme dans un combat spectaculaire.

Ce que j’en pense :
Les deux premières interprétations de la Planète des Singes mettaient en scène des primates aux comportement plus qu’humains (description d’une société avec système de castes, religion, armée, etc.), dénonçant ainsi toute l’absurdité dont fait souvent preuve notre espèce.
Dans cette description de “l’avant”, les singes sont de “simples animaux”, c’est à dire “au service de l’Homme”. Pour moi qui ai une empathie particulière pour la cause animale (et plus encore pour les singes), certaines images furent très pénibles à regarder, surtout lorsque l’on sait qu’elles sont bien loin de représenter la réalité. Malheureusement c’est en montrant la cruauté qu’elle peut peut être un peu diminuer.
J’ai donc été ravie par la tournure donnée à l’issue du film (celle ci étant bien sûr connue d’avance), les idioties des hommes se retournant finalement contre eux. Peut être aura elle pour bénéfice de faire réfléchir quelques personnes.

Conclusion :
Un sentiment mitigé, teinté d’amertume.

A voir si vous voulez en savoir plus sur :
– les arbres
– les serrures
– les fenêtres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *