Roger Zelazny : Le cycle des princes d’Ambre – The Chronicles of Amber (volumes 1 et 2)

Ce que l’éditeur nous dit :
Un amnésique se sauve d’un hôpital psychiatrique après avoir appris le nom de la personne qui l’a fait interner : sa propre sœur. Celle-ci lui révèle qu’il s’appelle Corwin et qu’il est l’un des neuf frères qui se disputent le royaume d’Ambre, le seul monde réel (les autres n’étant que ses reflets). Premier volume de la série des Princes d’Ambre où Zelazny a su éclairer l’étrange modernité des contes de fées.

Ce que j’en pense :
Que de hauts et de bas j’ai traversés au fil de ces deux tomes. Dès les premières lignes, j’ai adhéré à la prose de Roger Zelazny, voyant mon intérêt grandir tandis que Corwin part à la recherche de sa mémoire et que des éléments fantastiques commencent à prendre leur place dans le récit. Mais une fois cette phase passée, j’ai eu le sentiment de tomber dans une presque banale quête d’héroïc fantasy. C’est moche, parce que cette Ambre (et surtout ce qui s’y déroule) décrite comme le lieu par excellence ne me séduit pas du tout. De la même manière je me suis souvent ennuyée durant les diverses scènes de batailles. A coup de centaines d’hommes tués à la minute, de princes de toute manière invincibles et d’imbroglios d’alliances absurdes car au final c’est chacun pour soi, plus rien ne semble d’avoir d’importance, pas même l’avenir du personnage principal (dont il ne fait aucun doute qu’il s’en sortira d’une façon ou d’une autre). Difficile de ménager son suspense quand le lecteur se montre parfaitement indifférents quant à la suite des événements. Heureusement certaines scènes, des rencontres et dialogues, ravivent régulièrement le plaisir de lecture que laissaient présager les premières pages.
A noter que j’ai globalement plus apprécié le premier tome que le second, que j’aurais été tentée d’abandonner plus d’une fois si je n’avais pas en tête de nombreux éloges (ceux de Morvenna en particulier) concernant cette série. C’est cool d’être influençable de temps en temps, raison pour laquelle je vais donner leur chance aux tomes suivants.

Conclusion :
Une lecture à l’intérêt en forme de montagne russe, mais à qui je suis prête à accorder le bénéfice du doute pour la suite.

A lire si vous voulez en savoir plus sur :
– les tiroirs
– les peintures murales
– la généalogie
– les chutes

2 Comments

  1. Moi j'en garde un excellent souvenir mais je l'ai lu au lycée la première fois, j'étais sans doute moins regardante sur la qualité globale ^^. J'espère que la suite te plaira également, c'est quand même très fun comme cycle.

    • Ah oui effectivement, on n'a pas forcément les mêmes attentes au lycée qu'aujourd'hui.
      On verra bien comment se déroule la suite. J'ai déjà lu quelques pages du 3e tome, j'ai le sentiment qu'on entre dans autre chose…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *