Ridley Scott : Prometheus

Ce que le synopsis nous dit :

Une équipe d’explorateurs découvre un indice sur l’origine de l’humanité sur Terre. Cette découverte les entraîne dans un voyage fascinant jusqu’aux recoins les plus sombres de l’univers. Là-bas, un affrontement terrifiant qui décidera de l’avenir de l’humanité les attend. 

Ce que j’en pense :

Éviter de regarder de trop près les synopsis et surtout éviter à tout prix les bandes annonces, voilà une habitude dont je suis plus que convaincue, afin de déjouer les trop nombreux spoilers qui menacent le spectateur. Cependant, je dois bien admettre que cette méthode connaît ses limites. Par exemple, si j’avais réalisé qu’en fait Prometheus était une suite des Aliens (mais en fait pas vraiment, parce que finalement le réalisateur dit en avoir fait une histoire à part entière, même si moi je dis qu’il a surtout fait du recyclage), au grand jamais je n’aurais eu l’idée saugrenue d’aller le voir. Pour la simple et bonne raison que mon petit coeur fragile ne supporte pas le genre épouvante-horreur (non vraiment je ne vois pas l’intérêt de se faire peur intentionnellement, parfois au dépens de la qualité de plusieurs nuits de sommeil). Ceci dit, je ne n’ai pas ressenti de frisson particulier au visionnage de ce film (mais bon c’est sur le principe, ça ne change rien). On ne peut pas dire que je me sois ennuyée non plus. Le problème de Prometheus en fait c’est qu’ils ont complètement oublié de finir le scenario. J’imagine que les scénaristes ont dû s’endormir en cours de travail, pour finalement se réveiller en pensant qu’ils avaient terminé. Non vraiment, c’est pas sérieux. Lancer plein de pseudos énigmes pour ne répondre à aucune, c’est quand même un sacré laisser-aller… Ce qui rattrape la donne (et permet au film d’obtenir la moyenne) : les deux vidéos trailer absolument génialissimes (heureusement Michal Fassbender joue toujours aussi bien, c’est déjà ça).

Conclusion :

Erreur de parcours.

A voir si vous voulez en savoir plus sur :

– les balles anti-stress en forme d’oeuf
– les agrafes
– les normes d’hygiène
– les sas

Prometheus sur Amazon

1 Comment

  1. J'arrive après la bataille (quasi 2 ans après même) mais j'ai beaucoup aimé, oui ça fait moins "peur" qu'un Alien et oui je suis resté sur ma faim d'explication, mais malgré tout j'ai apprécié 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *