Rich Moore : Les mondes de Ralph (Wreck-It Ralph)

Ce que le synopsis nous dit :
Dans une salle d’arcade, Ralph la casse est le héros mal aimé d’un jeu des années 80. Son rôle est simple : il casse tout ! Pourtant il ne rêve que d’une chose, être aimé de tous…
Vanellope Van Schweetz quant à elle, évolue dans un jeu de course, fabriqué uniquement de sucreries. Son gros défaut : être une erreur de programme, ce qui lui vaut d’être interdite de course et rejetée de tous…
Ces deux personnages n’auraient jamais dû se croiser… et pourtant, Ralph va bousculer les règles et voyager à travers les différents mondes de la salle d’arcade pour atteindre son but : prouver à tous qu’il peut devenir un héros… Ensemble, arriveront-ils à atteindre leurs rêves ?

Ce que j’en pense :
Un petit Disney de fin d’année très amusant, qui ravira en particulier les retros gamers. Pour les autres, disons que ce film sera plus parlant à certains jeunes parents qu’à leur récente progéniture, mais pourquoi pas. A noter : Mario, le personnages dont on parle beaucoup mais qu’on ne voit jamais.
Les effets utilisés pour mettre en scènes les personnages d’arcades sont bien pensés, en particulier le petit saccadé-glissé des voisins de Ralph ou encore la sortie du monde Pacman. De même la cohérence générale, la façon dont les personnages passent d’un jeu à l’autre par exemple, est très réussie. On y croirait presque.
Pour ce qui est du scenario, inutile d’en parler, c’est du Disney : on sait qu’on va savoir comment cela se termine avant même d’avoir payé sa place. En négatifs,certains passages trainent en longueurs vers les 2/3 de la séance (zut, la mode du rallongit semble avoir aussi infesté le monde de l’animation, d’où 10 minutes de trop).
Bonus : un court métrage tout mignon en introduction.


Conclusion :
Les attentes envers un Disney ne sont pas aussi fortes que pour un Pixar ou un Dreamwork, mais au moins le studio tient toujours ses promesses.

A voir si vous voulez en savoir plus sur :
– les pixels
– les cerises
– les buildings
– les glaçages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *