Reif Larsen : L’Extravagant Voyage du jeune et prodigieux T. S. Spivet

Ce que l’éditeur nous dit :
T.S. Spivet est un enfant prodige de douze ans, passionné par la cartographie et les illustrations scientifiques. Un jour, il reçoit un appel inattendu du musée Smithsonian lui annonçant qu’il a reçu le très prestigieux prix Baird et qu’il est invité à venir faire un discours. A l’insu de tous, il décide alors de traverser les Etats-Unis dans un train de marchandises pour rejoindre Washington DC… Mais là-bas personne ne se doute qu’il n’est qu’un enfant. Muni d’un télescope, de quatre compas et des Mémoires de son arrière-arrière-grand-mère, T.S. entreprend un voyage initiatique qui lui permettra peut-être enfin de comprendre comment marche le monde… Notes, cartes et dessins se mêlent au récit avec un humour et une fantaisie irrésistibles.

Ce que j’en pense :

Il est difficile de croire que L’Extravagant Voyage du jeune et prodigieux T. S. Spivet soit le premier roman de Reif Larsen. Ce livre est incroyablement bien écrit, avec une originalité et une maturité tout aussi prodigieuses que son personnage principal.
Son format, pas l’idéal du trajet de métro, amène la curiosité : des dessins, cartes, schémas, illustrations et commentaires parsèment les pages. L’idée est très bien exploitée. D’une part ces adds-on offrent la possibilité de cerner le jeune T.S. Spivet, d’appréhender sa manière de penser ; et d’autre part, ils permettent d’entrer dans son univers fascinant, de « glisser l’air de rien » les tragédies de sa vie et ses tentatives pour les gérer au quotidien, bref d’entrer dans sa tête. Ils font partie intégrante du roman.
Concernant le contenu, si la découverte pousse à la lecture frénétique dans les premiers chapitres, il faut bien avouer que certaines longueurs apparaissent plus tard. En même temps, il est bien normal que le lecteur s’ennuie lorsque T.S. Spivet trouve le temps long ou et au contraire s’emballe avec lui pendant ses moments de liesse. L’histoire est à la fois enfantine et mature, parce que celle d’un enfant sérieux, naïf et effrayé, qui se comporte comme un adulte. De ce fait, ce livre pourra aussi bien combler toutes les générations, chacun y retrouvant une part de lui-même.

Conclusion :
Un must-read, à mettre entre toutes les mains.

A lire si vous voulez en savoir plus sur :
– Les cartes
– Les ranchs
– Les mobile-homes
– Les musées

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *