Pierre Bottero : La quête d’Ewilan (3 tomes)

Ce que l’éditeur nous en dit :

Si rien ne distingue Camille des autres élèves de sa classe, l’adolescente est néanmoins très différente de ses semblables. Incroyablement surdouée, ignorée par ses parents adoptifs, elle se retrouve un beau jour propulsée dans un monde parallèle aux multiples dangers. En compagnie de son ami Salim, Camille apprend qu’elle se nomme Ewilan, qu’elle appartient à l’empire de Gwendalair et qu’elle a le pouvoir de le sauver… Du fantastique, du rêve et de l’amitié : cette saga sans défaut est une rareté.
« Quand Camille vit le poids lourd qui fonçait droit sur elle, elle se figea au milieu de la chaussée. Son irrépressible curiosité l’empêcha de fermer les yeux et elle n’eut pas le temps de crier… Non, elle se retrouva couchée à plat ventre dans une forêt inconnue plantée d’arbres immenses. Te voici donc, Ewilan. Nous t’avons longtemps cherchée, mes frères et moi, afin d’achever ce qui avait été commencé, mais tu étais introuvable… « 

Ce que j’en pense :

Une série jeunesse parfaite, dans tous les sens du terme.
Parfaitement adaptée à son publique d’abord, elle nous laisse entrer dans un univers original et maîtrisé, dont l’auteur nous propose d’explorer les moindres recoins (carte à l’appui). L’idée d’une “magie” basée sur les capacités d’imagination de celui qui la pratique est intéressante et bien exploitée.
Tout aussi parfaits sont les personnages ; mais également peu élaborés. Les deux lignes de description proposées à la fin des volumes se révèlent exhaustives. Pour constituer une équipe, il y a besoin de réunir certaines qualités. Chaque personnage représente l’une de ces qualités et s’y maintien strictement. Noir ou blanc, gentil ou méchant. De plus, chacun n’est pas moins qu’ultra doué dans sa catégorie. Bref, une équipe de choc imparable.
Et comme de par hasard, chacun trouve sa chacune, tout le monde s’entend bien, au point de créer des liens plus forts que la famille avant la fin du premier épisode. Les quêtes présentent quelque difficultés, mais pas trop quand même (il faut bien qu’elles soient adaptées à des enfants de 11 ans).
Mais si tout cela est un peu trop parfait, ce mode de construction est répond très bien à la cible jeunesse. De plus, la lecture est agréable et constitue une bonne introduction à la fantasy. La seule chose que je n’ai pas apprécié est le style choisi pour les illustrations des couvertures. Malgré ce détail, c’est donc avec plaisir que je découvrirais la suite des aventures contées par Pierre Bottero.

Conclusion :

Une très bonne lecture dans sa catégorie.

A lire si vous voulez en savoir plus sur :

– les beaux arts
– l’adoption
– la télétransportation
– l’héritage génétique

D’un monde à l’autre sur Amazon
Les frontières de glace sur Amazon
L’île du destin sur Amazon

1 Comment

  1. Pingback: Pierre Bottero : Le Pacte des MarchOmbres, tome 1 - Ellana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *