Philippe Le Guay : Les Femmes du 6e étage

Ce que le synopsis nous dit :
Paris, années 60. Jean-Louis Joubert, agent de change rigoureux et père de famille « coincé », découvre qu’une joyeuse cohorte de bonnes espagnoles vit… au sixième étage de son immeuble bourgeois.
Maria, la jeune femme qui travaille sous son toit, lui fait découvrir un univers exubérant et folklorique à l’opposé des manières et de l’austérité de son milieu. Touché par ces femmes pleines de vie, il se laisse aller et goûte avec émotion aux plaisirs simples pour la première fois. Mais peut-on vraiment changer de vie à 45 ans ?

Ce que j’en pense :
Les femmes du 6ème étage... un film sans surprise : le titre et le synopsis vous en disent déjà tout, ou presque. Mais il serait dommage de ne pas profiter de ces délicieuses 146 min. Fabrice Luchini joue comme au théâtre et Sandrine Kimberlain est parfaite dans le rôle de la femme fade. Des jolies situations, quelques répliques bien trouvées. Et surtout c’est l’Espagne. Ça chante, ça rit, ça paëlatise, c’est vivant…  Un voyage en pays latin, un voyage dans le temps. Les clichés dépassent un peu les bornes avec les deux gosses de riche, dont « l’accent » ‘ne vient vraisemblablement pas des parents. Mais après tout, l’abus de stéréotype est un choix, et cela ne gâche rien au film.

Conclusion :
Un film que l’on ne retiendra peut être pas comme la comédie de l’année, mais qui est juste très bien.

A voir si vous voulez en savoir plus sur :
– les produits pour faire l’argenterie
– les plombiers
– les actions/obligations
– le bridge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *