Philip K. Dick : Le maître du haut château

Ce que l’éditeur nous dit :
En 1947 avait eu lieu la capitulation des alliés devant les forces de l’axe. Cependant que Hitler avait imposé la tyrannie nazie â l’est des Etats-Unis, l’ouest avait été attribué aux japonais.
Quelques années plus tard la vie avait repris 50n cours normal dans la zone occupée par les nippons. Ils avaient apporté avec eux l’usage du Yi-King, le livre des transformations du célèbre oracle chinoisa dont l’origine se perd dans la nuit des temps. Pourtant, dans cette nouvelle civilisation une rumeur étrange vint â circuler. Un homme vivant dans un haut château, un écrivain de science-fiction, aurait écrit un ouvrage racontant la victoire des alliés en 1945…

Ce que j’en pense :
J’ai tardé à écrire cet article, hésitant encore à reprendre ou non cette lecture. Et puis j’ai commis l’irréparable, utilisant Google à outrance et lisant malencontreusement un gros spoiler, me révélant le devenir des personnages. Et là je me suis dis que j’avais bien fait de ne pas perdre mon temps.
Le sujet était pourtant très alléchant (au delà d’une certaine saturation concernant cette guerre). Le texte alterne entre passages “politique” qui m’ont paru difficiles à comprendre et d’autres évoquant le quotidien des protagonistes, plus agréable à lire mais quasiment inutiles pour l’intrigue.
Assez déçue également par le principe même de l’histoire pas pareil que nous dans laquelle en fait il y a l’histoire que nous on a veçu mais que comme le mec c’est pas un devin et ben il écrit pas exactement la même chose que ce qui s’est vraiment passé. Vous avez tout compris tout de suite ? Si oui alors lisez le livre, c’est de même niveau.


Conclusion :
De trop hautes attentes peut être de ce grand nom de la littérature.


A lire si vous voulez en savoir plus sur :
– les valises
– les camions
– les bijoux
– Mickey Mouse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *