Peter Weir : Les Chemins de la liberté (The way back)

Ce que le synopsis nous dit :
En 1940, une petite troupe de prisonniers décide de s’évader d’un camp de travail sibérien.
Pour ces hommes venus de tous les horizons, s’échapper de cet enfer ne sera que le début  de l’aventure… Ensemble, ils vont parcourir plus de 10 000 kilomètres, à travers la toundra sibérienne glacée, traversant les plaines de Mongolie, les fournaises du désert de Gobi puis les sommets de l’Himalaya pour franchir la Grande Muraille de Chine. Certains s’arrêteront en chemin, d’autres ne survivront pas aux épreuves. L’Inde – alors sous contrôle anglais – est le but ultime. Mais la route est longue, les rencontres risquées, les conditions physiques épouvantables, et chacun a ses secrets…

Ce que j’en pense :
Si l’on voulait caricaturer Les chemins de la Liberté, on pourrait le résumer de la façon suivante : des gens qui marchent, ayant toujours soit trop chaud, soit trop froid et soit trop faim, soit trop soif. Ceux que le dépassement de soi et la confrontation avec la nature n’intéressent pas trouveront certainement le temps long. Into the Wild, à côté, c’était de la rigolade !
Pour ma part, je ne me suis pas ennuyé une seule seconde. Les paysages sont absolument époustouflants et il est toujours aussi étonnant de redécouvrir la diversité qu’englobe notre planète, couvrant tous les extrêmes. Dans un tel contexte, seule une volonté de fer peut permettre continuer d’avancer, et à condition que le physique suive.
Intéressant également, le thème des Goulags et du communisme au sens plus général. Car si les camps de concentration allemands ont maintes fois été dépeints, il est plus rare que les péripéties du côté soviétique soient abordées. Une scène qui m’aura particulièrement marquée est celle de l’arrivée en Mongolie, où l’espoir est balayé d’un souffle à la vue d’une étoile rouge. Elle aurait très bien eu sa place dans un film tel que 28 plus tard, les protagonistes tentant de fuir à une peste dévastatrice. Difficile d’y échapper.

Conclusion :
Une très beau film.

A voir si vous voulez en savoir plus sur :
– la neige
– les dunes
– le camping sauvage
– MacGyver, le(s) vrai(s)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *