Pénélope Bagieu : Culottées, tome 1

Ce que l’éditeur nous dit :

Margaret, actrice « terrifiante », spécialisée à Hollywood dans les rôles de méchante ; Agnodice, gynécologue de l’Antiquité grecque qui dut se déguiser en homme pour exercer ; Lozen, femme apache, guerrière et chamane ; Annette, sirène australienne qui inventa le maillot de bain féminin… Pénélope Bagieu brosse avec humour et finesse quinze portraits de femmes, combattantes hors normes, qui ont bravé la pression sociale de leur époque pour mener la vie de leur choix.

Ce que j’en pense :

On retrouve ici le joli trait de Pénélope Bagieu, mais surtout son grand sens de l’humour, pour un cocktail de femme étonnant. On y découvre l’histoire, racontées en quelques pages, de ces femmes connues ou mal-connues qui ont, chacune à leur échelle, contribué à faire avancer la cause du féminisme. Rappelons que ce “mouvement” n’est pas forcément dans la protestation violente et révolutionnaire, mais peut également se jouer dans les petites actions du quotidien.
C’est d’ailleurs l’une des grandes qualités de ce recueil, qui regroupe à la fois une impératrice de Chine (et oui, il y en a eu une !), une nageuse internationale amoureuse de l’eau et libératrice du corps féminin en milieu aquatique, ou encore une femme qui par son acharnement quotidien pendant des années “sauva” un phare en rassemblant sa communauté locale. Même l’histoire de Joséphine Baker mérite le détour, alors que j’étais bien loin de me douter de tout ce qu’elle avait accompli au-delà d’une ceinture de bananes. Le point commun de toutes ces dames est de n’avoir pas attendu qu’un homme vienne leur dire ce qui était bon pour elles, mais au contraire d’avoir pris leur destin en main. Cette diversité rend d’autant plus la lecture agréable, que si jamais on accrochait moins avec l’une des protagonistes, il suffirait d’attendre quelques bulles pour se transporter dans un autre univers (je ne me suis jamais ennuyée pour ma part).
Car Pénélope Bagieu a également pris soin de la diversité à tous les autres niveaux : âges, époques, origines ethniques, milieux sociaux… la panoplie proposée est très large. La femme est partout (cela paraît évident, mais cela fait du bien de s’en souvenir) et agit !

Conclusion :

Une excellente sélection de portraits, des femmes brillamment racontées.

A lire si vous voulez en savoir plus sur :

l’indépendance
l’attachement
la libération
la prise de décision

SFFF & D. : item 9

Culottées, tome 1 sur Amazon

1 Comment

  1. J’avais suivi son blog où elle a publié les portraits, c’est super sympa (et passionnant avec ça). Je finirais peut-être par m’offrir la BD un jour pour en garder trace, en plus ça irait à merveille avec le Guide des métiers pour les filles qui ne veulent pas finir princesses de Catherine Dufour ^^.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *