Patrick Rothfuss : Chronique du tueur de roi, La peur du sage (2 volumes) (The Kingkiller Chronicle, The Wise Man’s Fear)

Ce que l’éditeur nous dit :
J’ai libéré des princesses. J’ai incendié la ville de Trebon. J’ai suivi des pistes au clair de lune que personne n’oserait même évoquer. J’ai conversé avec des dieux, aimé des femmes et écrit des chansons qui font pleurer les ménestrels.
J’ai été exclu de l’Université à un âge où l’on est encore trop jeune pour y entrer. J’y étais allé pour apprendre la magie, celle dont on parle dans les histoires. Je voulais apprendre le nom du vent.
Mon nom est Kvothe
Vous avez dû entendre parler de moi.

Ce que j’en pense :
Petite précision avant toutes choses, j’ai par mégarde commencé directement par le second livre de cette série (confondant le jour 1 des chroniques avec la partie 1 de la Peur du sage). Ainsi il fut difficile de comprendre le contexte lors des 150 premières pages (mais pas tant que ça au final), et lorsque je m’en suis aperçue, il était trop tard pour revenir en arrière…
Comme vous l’aurez compris, malgré ces déboires j’ai tout de même rapidement adhéré à l’univers créé par Patrick Rothfuss. Très plaisantes à lire et à découvrir, j’ai avalé les 1200 pages de cette seconde journée d’une traite et sans dommage. La qualité du roman est régulière sur l’ensemble (exploit à souligner), à l’exception de deux passages qui sortent du lot, ceux relatifs aux Fae (ennuyeux) et aux Ademre (exceptionnel).
Avec tout ça, ce qui fait qu’à mon sens ce roman ne mérite pas sa 5ème étoile, c’est l’absence d’idées vraiment originales (en dehors des Amdere, qui valent à eux seuls la lecture mais ne représentent qu’une mince partie du roman) et un personnage principal certes attractif mais surtout irréaliste. Si Kvothe n’est pas exempt de défauts, ses qualités et son niveau d’expertise élevé dans de trop nombreux domaines laissent dubitatif.
Il ne me reste plus qu’à prendre mon mal en patience d’ici l’édition de la 3ème et dernière journée…

Conclusion :
Un roman imparfait mais plus que recommandable!

A lire si vous voulez en savoir plus sur :
l’absurde
les ragots
les chasses aux trésors
la communication non verbale

2 Comments

  1. Ah, j'ai totalement adoré la partie aux Ademre, et moins adhéré à celle relative aux Fae. Mais dans l'ensemble, je suis une grande admiratrice de l'histoire créée 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *