Pascal Chaumeil : L’Arnacoeur

Ce que le synopsis nous en dit :

Votre fille sort avec un sale type ? Votre soeur s’est enlisée dans une relation passionnelle destructrice ? Aujourd’hui, il existe une solution radicale, elle s’appelle Alex. Son métier : briseur de couple professionnel. Sa méthode : la séduction. Sa mission : transformer n’importe quel petit ami en ex. Mais Alex a une éthique, il ne s’attaque qu’aux couples dont la femme est malheureuse.
Alors pourquoi accepter de briser un couple épanoui de riches trentenaires qui se marie dans une semaine ?

Ce que j’en pense :

Un ancien colocataire espagnol avec la femme de Johnny Depp, une rencontre a priori difficile à croire. Pourtant, le film est une réussite sur toute la ligne.
Le scénario est original et surprenant (même si la fin est courue d’avance). L’humour est au rendez-vous, du sourire à l’éclat de rire, chaque scène réserve ses bonnes surprises. Le « sourire bête » à lui seul résume en quoi ce film est une petite merveille. De manière générale les mimiques de Romain Duris sont un vrai régal, tout comme l’interprétation du duo Ferrier/Romain.
Seule Vanessa ne brille pas dans ce beau tableau. Les échecs de ses derniers films ne lui ont semblent-isl pas servi de leçon. Dans L’Arnacœur elle est pourtant magnifiée, sublimée… Mais elle reste fade et inexpressive, dépassée par son rôle de femme mystérieuse.
La bande son est sympathique. Les images sont belles, un peu trop parfois. Mais c’est à bon escient que l’on nous sort le grand jeu. Et on en redemande.

En conclusion :

Un excellent film, une valeur sûre, qui fera rire tout du long les hommes, aussi bien que les femmes.

A voir si vous voulez en savoir plus sur :

– L’espionnage
– L’amour
– Monaco

5f

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *