Neil Gaiman : L’Etrange vie de Nobody Owens (The Graveyard Book)

Ce que l’éditeur nous dit :
Nobody Owens est un petit garçon parfaitement normal. Ou plutôt, il serait parfaitement normal s’il n’avait pas grandi dans un cimetière, élevé par un couple de fantômes, protégé par Silas, un être étrange ni vivant ni mort, et ami intime d’une sorcière brûlée vive autrefois.
Mais quelqu’un va attirer Nobody au-delà de l’enceinte protectrice du cimetière: le meurtrier qui cherche à l’éliminer depuis qu’il est bébé.
Si tu savais, Nobody, comme le monde des vivants est dangeureux…

Ce que j’en pense :
Après tout le bien que j’avais entendu de cet auteur, j’avais hâte de le découvrir. Et effectivement, dès les premières ligne, The Graveyard Book se révèle fascinant.
Malheureusement la suite l’est un peu moins. Passée l’introduction, les premiers chapitres sont comme de courtes histoires que l’on pourrait lire indépendamment les unes des autres. Ils sont plaisants à lire, mais pas très captivants. Cela s’améliore par la suite, lorsque les pièces du puzzle se mettent en place.
L’univers est original, avec des personnages connus mais agréablement réinventés et des idées qui dénotent d’une imagination certaine de la part de l’auteur. Difficile de ne pas faire le rapprochement avec celui de Tim Burton, que pour ma part j’apprécie beaucoup, même si on ne saurait dire lequel a inspiré l’autre (peut être aucun des deux d’ailleurs). Parallèlement le cours des événements est terriblement prévisible. Neil Gaiman étale devant nous les cartes, qu’il utilise par la suite sans surprise. Alors je m’attendais à une ouvrage adulte, celui ci semble plutôt adapté à un public adolescent.
A noter que j’ai tout de même suffisamment apprécié pour vouloir approfondir davantage l’oeuvre de cet auteur.

Conclusion :
Très sympathique mais pas à la hauteur de mes espérances.

A lire si vous voulez en savoir plus sur :
– les broches
– les couches-culottes
– les bus
– le racket

2 Comments

    • Oui c'est vrai que ça résume bien l'ambiance.
      Après, contrairement à j'ai l'impression beaucoup de gens, je n'ai jamais été vraiment complétement emballée par les oeuvres de cet auteur. J'apprécies mais sans plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *