Martin Scorsese : Hugo Cabret (Hugo)

Ce que le synopsis nous dit :
Dans le Paris des années 30, le jeune Hugo est un orphelin de douze ans qui vit dans une gare. Son passé est un mystère et son destin une énigme. De son père, il ne lui reste qu’un étrange automate dont il cherche la clé – en forme de cœur – qui pourrait le faire fonctionner. En rencontrant Isabelle, il a peut-être trouvé la clé, mais ce n’est que le début de l’aventure…

Ce que j’en pense :

Il me semble que là où Martin Scorsese est le meilleur, c’est bien dans l’expression de la violence et plus spécifiquement de la violence intérieure, celle qui ronge. C’est ce qu’il a prouvé avec Gangs of New-York (même si un peu trop violent à mon goût), Les infiltrés (absolument génial) ou encore Shutter Island (bien moins réussi). Du coup quand il essaie de se lancer dans le cinéma familiale, forcément il rencontre quelques difficultés, frôlant de très près la niaiserie et le conventionnel. Avons le, le scénario, pas loin de gagant notre ennui,  manque franchement de surprises. Le choix de l’acteur principal non plus n’est pas des plus heureux, Asa Butterfield cachant derrières ses grands yeux bleus son jeu médiocre, heureusement contrecarré par sympathique présence de Sacha Baron Cohen.
Pour les amoureux du Cinéma et de ses origines, certes la référence est intéressante. Mais tout le mérite de ce film revient à son univers mécaniques, rouages et vapeurs (mais bon de la fumée apparaissant dans absolument toutes les scènes…. ils ont eu une promo sur les machines à fumée ou quoi ?!). De ce côté là, notre imagination est comblée ! De même que la magie d’une noël enneigé fait toujours son petit effet.

Conclusion :

A voir pour la magie du cinéma et des rouages, mais un peut décevant tout de même.

A voir si vous voulez en savoir plus sur :
– les clés
– les ressorts
– les tournevis
– les trains

3 Comments

  1. Je voulais le voir pendant les vacances de fin d'année mais j'ai été tellement malade que je n'ai pas mis les pieds au cinéma… Tant pis, j'emprunterai le DVD !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *