Marta Mazzanti : La forêt au temps des dinosaures

Ce que l’éditeur nous dit :
Nous voilà partis pour un voyage fantastique dans le monde préhistorique !
Le fameux botaniste Jacynthe Salsepareille, embarqué dans un voyage d exploration autour du monde, s échoue avec son équipage, dans une curieuse île dont il ne connaissait pas l existence. Et voilà que cette île renferme des plantes sidérantes, et ne voilà-t-il pas des dinosaures ? Mais où le bâteau du professeur Salsepareille a-t-il échoué ?
Une aventure amusante et captivante, complétée par des planches scientifiques précises et magnifiques des plantes aujourd hui disparues, mais aussi de celles que nous connaissons encore aujourd hui…
Vous saurez tout des différentes espèces végétales préhistoriques, de la conquête de la terre ferme à l apparition des plantes à fleurs, de l évolution des mécanismes de reproduction depuis l apparition des spores jusqu à celle de la graine…

Ce que j’en pense :
Ce livre a été découvert dans le cadre d’une masse critique spéciale jeunesse de Babelio. Ses points forts résident sans contexte (et comme répété avec insistance dans la postface et l’épilogue) dans l’originalité de son thème et dans la beauté de ses illustrations. Très intéressée par les “trucs qui poussent” de manière générale, cet album était l’occasion rêvée de découvrir les origines du monde végétal.
Il se divise en deux parties : une petite histoire, qui fait office d’introduction (un peu inutile et sans réel dénouement) et propose de très belles illustrations de paysages, et les planches à proprement parler, qui présente l’évolution des plantes sous forme d’herbier avec commentaires. Malheureusement, deux défauts majeurs entachent cet ouvrage. Tout d’abord, le  travail de vulgarisation n’a pas assez été poussé. On sent que les auteurs sont des biologistes professionnel et le vocabulaire technique est difficile à intégrer pour les néophytes (et encore plus pour les enfants). Pour ma part, les cours de biologie sont loin derrière moi, et si certains mots me semblait familier, mes connaissances sont insuffisantes pour tout comprendre (j’imagine que je ne suis pas la seule dans ce cas). Il manque vraiment des explications plus générale sur le fonctionnement des plantes. Par ailleurs il y a un réel problème de mise en page, les planches de l’herbier et leurs explications correspondantes sont rarement face à face. Résultats, il faut faire des aller-retour entre les pages pour avec le commentaires + l’illustration, ce qui ne fait qu’accentuer le problème précédent.

Conclusion :
Un très beau livre, mais qui conviendra mieux à ceux ayant déjà quelques bases en biologie végétale.

A lire si vous voulez en savoir plus sur :
– les caravelles
– les arbres
– les feuilles
– les spores

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *