Mark Andrews, Brenda Chapman : Rebelle (Brave)

Ce que le synopsis nous dit :
Depuis la nuit des temps, au cœur des terres sauvages et mystérieuses des Highlands d’Ecosse, récits de batailles épiques et légendes mythiques se transmettent de génération en génération. Merida, l’impétueuse fille du roi Fergus et de la reine Elinor, a un problème… Elle est la seule fille au monde à ne pas vouloir devenir princesse ! Maniant l’arc comme personne, Merida refuse de se plier aux règles de la cour et défie une tradition millénaire sacrée aux yeux de tous et particulièrement de sa mère. Dans sa quête de liberté, Merida va involontairement voir se réaliser un vœu bien malheureux et précipiter le royaume dans le chaos. Sa détermination va lui être cruciale pour déjouer cette terrible malédiction.

Ce que j’en pense :
Comme à mon habitude, je n’avais pas lu le synopsis de Rebelle avant d’aller le voir. Je me suis donc fiée aux affiches, montrant une archère aux cheveux flamboyants et surtout au titre, annonciateur d’une grande épopée. Au final, si la dite chevelure est très présente dans ce film, j’attends toujours pour la grande épopée. C’est là une grande déception, le scénario étant d’une banalité à toutes épreuves, en dehors du fait que pour une fois il ne s’agit pas d’une histoire d’amour. Pour le reste, le tout est très attendu, y compris des dialogues très convenus, qui manquent cruellement de finesse et d’humour. Je n’irai pas jusqu’à dire que je me suis ennuyée, car ce ne fut pas le cas, mais simplement que ce dessin animé ne fut pas à la hauteur de mes espérances. Il convient certainement mieux aux tout petits.
Ce qui rattrape le tout est l’univers de l’écosse, avec de très beau « paysages ». En dehors des kilts et des personnages féminins, on se croirait presque dans un camp viking (à qui il manquerait des bateaux), mais je dois dire que je connais très mal l’historique de cette région du Royaume-Uni.

Conclusion :
Un peu décevant, mais distrayant.

A voir si vous voulez en savoir plus sur :
– les kilts
– les monolithes
– les gâteaux
– le changement


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *