Marc-Antoine Mathieu : 3 secondes

Ce que l’éditeur nous dit :
3 secondes, le temps pour la lumière de parcourir 900 000 kilomètres, le temps d’un coup de feu, d’une larme, d’un SMS, d’une explosion… Observer les détails, enquêter d’une scène à l’autre permet de reconstituer les angles morts et de récolter les indices sur ce qui relie les personnages et les motive. Affaires, crimes, complot… À chacun de se faire sa propre idée. Bonne investigation.

Ce que j’en pense :
Cette BD est complétement folle, complétement bluffante. Si le trait n’est pas des plus élégant à mon goût (peut être juste trop masculin), le maîtrise et le soucis du détail sont indéniables. Au cours des ces 80 pages, Marc-Antoine Mathieu hape le lecteur dans une succession de mises en abîme apparemment infinies mais qui pourtant font bel et bien avancer l’histoire. Car si le temps est étiré à une extrême lenteur, il n’est pourtant pas figé. Voici tout ce qu’il peut se passer en seulement 3 secondes. Et de retourner les pages dans tous les sens, revenir en arrière, en avant, pour revenir sur un petit élément auquel on avait pas fait attention auparavant, pour mieux comprendre ce qu’il se passe. Une expérience qui vaut tous les palais des glaces.

Conclusion :
C’est fou.

A lire si vous voulez en savoir plus sur :
– les mouches
– les lunettes
– les ampoules
– les sculptures

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *