Maïa Mazaurette : La coureuse

Ce que l’éditeur nous dit :
Portrait d une femme qui doute, qui aime. Chronique d une sexualité qui se veut sans attache, La coureuse est le livre de notre époque.
Maïa vit une passion ravageuse avec un jeune et (très) beau Danois. Parce que c est difficile, elle va s accrocher et aller jusqu au bout des compromissions possibles. Parce qu elle se sert de la féminité comme une arme, le couple devient le lieu de toutes les manipulations. Que fait-on quand on a le prince charmant dans son lit ? Que se passe-t-il après le conte de fées ?


Ce que j’en pense :
A priori pas très emballée par la thématique, j’ai longuement hésité avant d’entreprendre cette lecture. C’est la découverte de la plume de Maïa à travers l’une de ses nouvelles (jusque-là je ne connaissais que son blog, au ton très différent) qui m’a donnée envie d’en voir plus. Et dire que j’ai failli passer à côté d’un tel bijou !
J’ai adoré. Vraiment. Entre une écriture moderne, facile à lire mais mordante, un certain cynisme mais jamais de laisser aller ou encore des personnages décortiqués avec brio, j’ai dévoré le style. J’ai aimé cette héroïne tellement pleine de contradictions, entre ses envies, ses sentiments, ses désirs de possession et ses convictions féministes. Elle veut maîtriser la situation mais se laisse totalement dépasser, elle veut l’homme et s’en donne tous les moyens, y compris celui de s’oublier, elle se fait manipuler et détruire à petit feu, mais elle le sait donc tout va bien. Même dans les pires moments elle s’abandonne mais n’abandonne jamais. Elle lutte avant tout contre elle même, contre ses idées reçues et celles de la société, entre l’image qu’elle pense que les autres attendent d’elle et la sienne qu’elle n’arrive plus vraiment à définir, entre les rêves qu’elles devraient avoir et ses peurs les plus intimes, toujours à l’affût d’un faux pas pour la submerger. C’est une histoire d’amour de notre époque, un thème traité avec légèreté mais truffé de tellement de réflexions de fond. Et surtout j’ai aimé le fait que même si l’histoire ne se termine pas bien, même si rien ne dit que l’héroïne s’en sortira, tout cela n’a pas vraiment d’importance. Ce qui compte avant tout dans la vie, c’est de la vivre.

Conclusion :
A lire de toute urgence !!

A lire si vous voulez en savoir plus sur :
– les talons aiguilles
– le yoga
– les investissements
– les néons

La coureuse sur Amazon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *