Lorànt Deutsch : Métronome – L’histoire De France Au Rythme Du Métro Parisien

Ce que l’éditeur nous en dit :

Saviez-vous que la Lutèce des origines ne se situait pas sur l’île de la Cité, mais à Nanterre ? Que les derniers combattants gaulois massacrés par les Romains reposent sous la tour Eiffel ? Que les vestiges de la première cathédrale de Paris se trouvent sous le parking d’un immeuble moderne du Ve arrondissement ? Au fil de ses découvertes, Lorànt Deutsch vous emmènera vers ce qui fut le Pont-au-Change, ancêtre de la Bourse, puis chez ce bistrotier qui entasse ses bouteilles dans une cellule de la Bastille sauvée de la destruction, et tout au long des rues où se cachent des trésors que vous ne soupçonniez pas. Une promenade captivante, où défilent les seigneurs alliés comme les princes rebelles, et tout ce qui a forgé le pays. Vous verrez s’ériger des murailles contre l’envahisseur, s’agiter l’Église, s’imposer les marchands, s’ébrouer les artistes, l’Université s’installer sur des ballots de paille place Maubert, le peuple de Paris se soulever – violent, sanglant, emblématique -, et se construire ainsi toute l’histoire de France.

Ce que j’en pense :

Retracer l’histoire de Paris, et a fortiori celle de la France, sur 20 siècles en moins de 400 pages était un pari risqué. Et si Laurent Deutsch profite de sa renommée en tant qu’acteur, le lecteur celui peut se montrer d’autant plus critique sur ses talents d’écrivain. J’ai trouvé que le résultat était plutôt réussi, et surtout très instructif.
Chaque chapitre est associé à une station de métro, avec une présentation de son quartier dans un premier temps. Une seconde approche tente de retracer les grands événements historiques s’étant écoulés durant le siècle associé. Dans ce sens, les premiers chapitres peuvent paraître rébarbatifs. De virils guerriers se rencontrent, s’affrontent, quelques morts plus tard chacun récolte son butin… avant de recommencer. J’imagine que ces récits seront plus appréciés par les « petits » garçons. Par la suite, Laurent Deutsch arrive à jouer entre généralités et anecdotes, permettant se mieux se laisser happer par les événements.
Le passage du point de vue architectural à celui historique est dans son ensemble harmonieux, et les quelques digressions faites nécessaires.  Seul point de doute, Laurent Deutsch utilise systématiquement la forme affirmative.  Les nombreux raccourcis qu’il prend pour alléger son récit auraient plus d’une fois mérité le conditionnel.

En conclusion :

Une très bonne lecture, un incontournable pour tous ceux qui veulent enfin connaître l’histoire de France et tous les amoureux de Paris.

A lire si vous voulez en savoir plus sur :

– Paris
– l’histoire de France
– l’influence la religion sur l’histoire
– l’architecture

3l

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *