Leena Yadav : La saison des femmes (Parched)

Ce que le synopsis nous dit :
Inde, Etat du Gujarat, de nos jours. Dans un petit village, quatre femmes osent s’opposer aux hommes et aux traditions ancestrales qui les asservissent. Portées par leur amitié et leur désir de liberté, elles affrontent leurs démons, et rêvent d’amour et d’ailleurs.


Ce que j’en pense :
S’agissant des événements, mais surtout de la scénographie et des tenues, la Saison des femmes est un film haut en couleurs, durant lequel on rit, on tremble, on s’étonne… Sans conteste hautement féministe, il nous présente le quotidien d’une poignée de femmes, mais également d’hommes, pris entre envies de liberté et poids des traditions dans un village reculé d’Inde. A la fois compréhensible et insensé, il est fou de constater la façon dont les individus perpétuent les comportements dont ils ont eux-mêmes soufferts, tout simplement parce qu’aucune alternative ne semble exister. Le jeu impeccable des actrices (et des acteurs), la mise en scène, et bien sûr l’histoire, l’alternance entre rires et moments tragiques, tous les éléments sont là pour nous rendre attachants ces personnages. Citons par exemple ce plan magnifique mettant en miroir Janaki et Lajjo, deux femmes qu’une génération sépare mais soumissent aux mêmes épreuves par la vie, ou bien cette escapade dans les collines qui marque le début du changement. La Saison des femmes est décidément rempli de beaux moments.

Conclusion :
Un très beau film, à voir pour son contenu et à soutenir pour le message qu’il conduit.

A voir si vous voulez en savoir plus sur :
le *** de son père
la *** de son cousin
son frère le ***

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *