J.P. Nishi : A nous deux Paris

Ce que l’éditeur nous dit :
Quand un jeune Japonais découvre dans ses pérégrinations humoristiques et ironiques les travers de la vie parisienne. Il scrute et déchiffre en images notre quotidien dans ses moindres détails, comme le ferait un Florent Chavouet à Tokyo, et apprend à ses risques et périls les charmes de la France que nous découvrons dans ce livre comme dans un miroir.

Ce que j’en pense :
Il est toujours très drôle de voir la façon dont on est perçu par les autres. Ici il s’agit des Parisiens vus à travers les yeux d’un Japonais. Souvent JP Nishi cerne très justement nos comportements, d’autres fois il passe compléments à côté du pourquoi du comment. Oui il est vrai que les us et coutumes liées à la manière de se dire bonjour (nombre de bises et autres gestuelles) sont complexes. Oui c’est vrai que les parisiens tiennent très souvent la porte (il y a des exceptions, mais comparé au sud de la France on peut dire que c’est tout de même la règle). Et sa description des “fans du Japon” m’a beaucoup amusée, car tellement représentative du type de personnes que j’ai pu rencontré dans ce milieu. Par contre je suis assez septique sur la révélation (et surtout la raison) que nous aurions tous à dormir nus…
Dommage que le recueil soit si court, car par pour ma part je ne me lasse jamais de ce type d’anecdotes !

Conclusion :
Parce que c’est toujours rigolos les différences culturelles.

A lire si vous voulez en savoir plus sur :

– la sauce sucrée
– les cartons
– les italiens
– la plomberie

 

 

2 Comments

  1. Une lecture intéressante et qui pique ma curiosité. Quel dommage que tu ne donnes pas plus d'exemple. Snif ! Il va falloir que je l'achète si je veux en découvrir plus. Tu te plainds de la longueur du recueil, combien de pages fait-il ?

  2. Cela fait 192 pages, mais comme c'est en BD cela ne raconte pas tant d’anecdotes que cela. Cela aurait mérité un second volume je pense.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *