Josh Boone : Nos étoiles contraires (The fault In our stars)

Ce que le synopsis nous dit :
Hazel Grace et Gus sont deux adolescents hors-normes, partageant un humour ravageur et le mépris des conventions. Leur relation est elle-même inhabituelle, étant donné qu’ils se sont rencontrés et sont tombés amoureux lors d’un groupe de soutien pour les malades du cancer

Ce que j’en pense :
Même en ayant pris 24h de réflexion, il m’est toujours difficile de dire si j’ai aimé ou non Nos étoiles contraires. Pour un tel sujet, je m’imaginais peut-être plus d’émotions, à plus m’attacher aux personnages. D’un autre côté ce n’est pas parce que l’on traite de sujet “graves” qu’il faut immédiatement tomber dans le pathos, au contraire, ce qui est un donc une bonne chose de la part du réalisateur. Cela dit certaines scènes sont ridicules de clichés (je pense à toute la partie se déroulant dans la maison d’Anne Franck, avec un sommet de nullité précisément atteint en haut des marches, quelle ironie). Je pourrais continuer comme ça pendant un moment, sur tout ce qui dans ce film est bien, mais en fait non, mais en fait si. Bref, je crois que le gros problème c’est justement qu’il ne me laissera rien de marquant. Mais je n’ai pas passé un mauvais moment non plus…

Conclusion :
Très correct, mais fait pour être vite oublié.

A voir si vous voulez en savoir plus sur :
– les balançoires
– les squelettes
– les messages électroniques
– les démonstrations concentriques

4 Comments

  1. Tout à fait d'accord avec la conclusion : c'est un film mineur qui ne marquera ni l'histoire ni particulièrement ma mémoire, mais ce qu'il fait est honnête et fonctionne plutôt bien. Du coup, j'ai passé un bon moment (meilleur d'ailleurs que ce que la bande annonce me laissait croire)… dommage peut-être que le film n'ait pas visé plus haut au départ, mais au moins il n'a jamais prétendu le contraire.

    • Oui c'est vrai que ce film ne nous fait pas de fausses promesses, mais quand même plus j'y pense et plus je suis septique… Je ne recommanderais pas d'aller le voir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *