Jonathan Blow (Number None) : Braid

Ce que l’éditeur nous dit :
Braid is a platform game in painterly style where you manipulate the flow of time to solve puzzles. Every puzzle in Braid is unique. There is no filler. It treats your time and attention as precious. It does everything it can to give you a mind-expanding experience. All Braid’s gameplay is based on the time manipulation. Journey into worlds where time behaves strangely ; oberserve, learn from, and then master these worlds.

Ce que j’en pense :
Dans Braid, un prince en costume trois pièces tente de sauver sa princesse. Mais les choses ne sont pas aussi simples qu’il n’y parait et ce scénario cache bien des surprises. Un gros effort a été fait sur l’univers, qu’il s’agisse du magnifique design, de la musique qui fait bien plus que meubler le fond, et surtout de la jouabilité.

L’idée majeure est ici de manipuler le temps, d’essayer encore et encore jusqu’à valider la réalité qui nous convient. Très pratique n’est-ce pas ? Ce principe est utiliser sous toutes ses coutures, au coeur de l’histoire et surtout dans la difficulté des puzzles proposés. Car pour passer les différents niveaux, il faudra se creuser les méninges de manière exponentielle. Je dois avouer que pour ma part, qui n’aie qu’un enthousiasme limitée pour les devinettes, j’ai bien failli abandonner avant la fin, alors que même en ayant vu leur solution en vidéo (oui j’ai triché, je n’ai pas honte de le dire) il paraissait impossible résoudre certains tableaux. Il y a du challenge pour les amateurs de défi !

Conclusion :
Un jeu tout à fait singulier, très abouti (presque trop), qui vaut largement le coup d’oeil.



A jouer si vous voulez en savoir plus sur :
les points de vue
les méchants
les gentils
les histoires d’amour modernes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *