Joe Wright : Peter Pan

Ce que le synopsis nous dit :
Proposant un nouveau regard sur l’origine des personnages légendaires créés par J.M. Barrie, le film s’attache à l’histoire d’un orphelin enlevé au Pays Imaginaire. Là-bas, il vivra une aventure palpitante et bravera maints dangers, tout en découvrant son destin : devenir le héros connu dans le monde entier sous le nom de Peter Pan.

Ce que j’en pense :
Si je n’ai pas vu l’intégralité de sa filmographie, j’ai jusque là toujours été convaincue par le travail de Joe Wright. A mon avis, le problème majeur de ce film est que Keira Knightley ne joue pas dedans. C’est la seule explication que je vois pour justifer une telle différence de niveau. Non pas que j’aie passé un mauvais moment, ce Pan étant somme toute distrayant. Mais il faut avouer aussi qu’on y trouve beaucoup de n’importe quoi : incohérences et absurdités de scénario, courses-poursuites rocambolesques, une notion des échelles et de l’espace très flexible, et beaucoup de prises de position faciles. Étrange également dont la manière dont ce monde féerique ne parait pas si “magique” que ça, au sens où il ne dépasse pas le stade du joli décors auquel on fait vaguement attention. Dans les points positifs, j’ai bien aimé le concept de chorale géante, même si sa saveur s’altère par une trop longue durée d’utilisation, ou encore la scène du trampoline. Et bravo aux maquilleurs, Hugh Jackman était méconnaissable.

Conclusion :
Ce n’est pas du grand cinéma.

A voir si vous voulez en savoir plus sur :
les chuchotements
les chocolats
les planques
les téléphériques


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *