Joe Wright : Anna Karenine (Anna Karenina)

Ce que le synopsis nous dit :
Russie, 1874, la belle et ardente Anna Karénine jouit de tout ce à quoi ses contemporains aspirent : mariée à Karénine, un haut fonctionnaire du gouvernement à qui elle a donné un fils, elle a atteint un éminent statut social à Saint-Pétersbourg. À la réception d’une lettre de son incorrigible séducteur de frère Oblonski, la suppliant de venir l’aider à sauver son mariage avec Dolly, elle se rend à Moscou. Au cours de son voyage, elle rencontre la comtesse Vronski que son fils, un charmant officier de la cavalerie, vient accueillir à la gare. Quelques brefs échanges suffisent pour éveiller en Anna et Vronski une attirance mutuelle.

Ce que j’en pense :
Difficile de se faire une opinion claire sur ce film, à la fois enchanteur et déconcertant. D’une part nous avons la magie d’une mise en scène théâtrale, à la fois drame et ballet, des costumes divins, de très bons acteurs et une histoire incroyablement prenante, dont on entr’aperçoit sans trop de peine pourquoi elle a fait la renommée de son auteur. D’un autre côté nous avons un film assez en longueur, étourdissant par ses plans parfois trop mouvants (surtout lorsqu’on se trouve assis au premier rang), des choix difficiles à saisir quand au temps consacrés aux différents protagonistes, des passions déchirantes frôlant parfois l’absurde (toujours l’anti-romantisme en moi qui parle).
Ce qui est certain c’est que cette adaptation ne m’a pas donné envie de découvrir le roman original, mais qu’elle a tout de même éveillée assez d’intérêts en moi pour aller farfouiller le net à la recherche d’analyses de texte. Force est d’avouer toute la force et le nombres de sujets forts qui sont abordés, je me suis également aperçue de certaine divergence entre la vision que je m’étais faite de certains personnages (notamment Vronski), l’importance que j’accordais à d’autres (en particulier l’antagonisme entre les différents couples présentés) et ce que j’ai découvert lors de mes lecture. La Russie a décidément le chic pour éveiller toutes les passions. 

Conclusion :
Une expérience originale et enivrante.

A voir si vous voulez en savoir plus sur :
– les valses
– les trains
– les crinolines
– l’amour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *