Joe Johnston : Captain America – The First Avenger

Ce que le synopsis nous dit :
Captain America: First Avenger nous plonge dans les premières années de l’univers Marvel. Steve Rogers, frêle et timide, se porte volontaire pour participer à un programme expérimental qui va le transformer en un Super Soldat connu sous le nom de Captain America. Allié à Bucky Barnes et Peggy Carter, il sera confronté à la diabolique organisation HYDRA dirigée par le redoutable Red Skull.

Ce que j’en pense :
Et voilà, le dernier candidat à la SHIELD vient de nous être présenté. Il ne nous reste plus qu’à attendre patiemment 2012, avant de découvrir l’ultime épisode qui réunira 4 surhommes pour le prix d’un. Ça va être dur…
Comme ses prédécesseurs sortis des studios Marvel, Captain América allie subtilement (ou pas) action, comique, histoire d’amour et bravoure. Le risque aurait pu être un excès de patriotisme (un peu trop courant parmi les films américains), mais Joe Johnston a su en faire son parti, jouant de cet élément avec malice. Ici pas de chauvinisme, mais au contraire beaucoup d’humour. Certes, rien n’est crédible et les incohérences ne manquent pas. Mais qui s’en souciera alors que le spectacle est à la hauteur de ses prétentions ?
Pour la forme, à noter que si les efforts sur les spéciaux ne sont pas tous égaux (le “masque rouge” est même assez mauvais), la transformation avant/après appliquée à Chris Evans est tout simplement bluffante ! De même, l’astucieux mélange rétro (en particulier les affiches de promotion de “l’effort de guerre”) et modernisme est délicieux.
Pour le casting, la seule présence de Hugo Wearring et son élocution unique en son genre, peut tout justifier (même si la qualité de sa prestation diminue un peu sur la seconde partie du film).

Conclusion :
Vivement Avengers !
Ps : mon favori restera tout de même Iron Man 2

A voir si vous voulez en savoir plus sur :
les vraies intentions d’Hilter en matière de fouilles archéologiques (qui était donc René Belloq ?)
l’art du collant
les expositions

4f

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *