J.K. Rowling : Harry Potter (7 tomes)

Ce que l’éditeur nous dit :
Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l’emmener à Poudlard, une école de sorcellerie ! Voler en balai, jeter des sorts, combattre les trolls : Harry Potter se révèle un sorcier doué. Mais un mystère entoure sa naissance et l’effroyable V…, le mage dont personne n’ose prononcer le nom.
Franchement quelqu’un a t-il eu besoin de lire le synopsis ?

Ce que j’en pense :
Certes, beaucoup de choses peuvent être critiquées à propos d’Harry Potter : le trop grand nombre de produits dérivés, l’adaptation du dernier livre en deux films juste pour démultiplier les gains, ou encore la tête de Daniel Radcliffe. Oui parfois le marketing transforme en succès commercial certains livres qui ne l’auraient pas mérités (exemple pris au hasard, Twilight). Mais dans le cas présent on ne peut pas nier le génie absolu de J. K Rowling (ni que l’adaptation en jeu vidéo Harry Potter Lego est très amusante ^^). Cette œuvre est un véritable petit bijou.
J’avais déjà fait une premières lecture des différents tome, au fur et à mesure de leur sorties, m’arrêtant à moitié du volume 6. Dernièrement, j’ai donc tout repris du début, me replongeant par la même occasion quelques années en arrières. Et je me suis régalée.
L’écriture est fluide, les personnages, bien que nombreux, sont tous bien travaillés et souvent attachants. L’intrigue est bien menée, composée d’un savant dosage entre énigmes, magie, romance, combats et rites du passage à l’âge adulte. De quoi satisfaire tous les goûts. Les rebondissements sont très bien agencés, sans passages en longueur (si on comptabilise le nombre de pages écritures, on voit qu’il s’agit d’un exploit) et ou chaque détail a son importance. Et c’est bien sûr sans compter sur l’imagination prodigieuse qu’il a fallu pour inventer un tel univers, si complet, si diversifié et si original. Certes on pourrait bien relever quelques petites imperfections ici et là, des passages que l’on aurait vu voir écrit différemment, etc. Mais ce seraient bien inutile, car ces défauts sont noyés et si vite oubliés, face à tous les autres aspects positifs de cette épopée fabuleuse.

Conclusion :
Oubliez les films et les posters et lisez-les absolument !

 

A lire si vous voulez en savoir plus sur :
–    Les différents types de bois
–    Les animaux de compagnie
–    Les tapis volants (ah non je me suis trompé, je crois que c’est la seule chose qu’il n’y est pas)
–    Les bibliothèques

Sur Amazon : volume 1 (L’école des sorciers), volume 2 (La chambre des secrets), volume 3 (Le prisonnier d’Azkaban), volume 4 (La coupe de feu), volume 5 (L’ordre du Phoenix), volume 6 (Le prince de sang-mêlé), volume 7 (Les Reliques de la mort)

1 Comment

  1. Pingback: J.K. Rowling : Harry Potter et l’enfant maudit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *