Jeff Nichols : Mud

Ce que le synopsis nous dit :
Ellis et Neckbone, 14 ans, découvrent lors d’une de leurs escapades quotidiennes, un homme réfugié sur une île au milieu du Mississipi. C’est Mud : un serpent tatoué sur le bras, un flingue et une chemise porte-bonheur. Mud, c’est aussi un homme qui croit en l’amour, une croyance à laquelle Ellis a désespérément besoin de se raccrocher pour tenter d’oublier les tensions quotidiennes entre ses parents. Très vite, Mud met les deux adolescents à contribution pour réparer un bateau qui lui permettra de quitter l’île. Difficile cependant pour les garçons de déceler le vrai du faux dans les paroles de Mud. A-t-il vraiment tué un homme, est-il poursuivi par la justice, par des chasseurs de primes ? Et qui est donc cette fille mystérieuse qui vient de débarquer dans leur petite ville de l’Arkansas ?

Ce que j’en pense :
Jeff Nichols nous propose ici un film envoûtant, en grande partie porté par Tye Sheridan : du haut de ses quelques années, il éclipse sans peine les adultes plus expérimentés avec lesquels il partage l’affiche. Le titre du film, qui est le nom du personnage interprété par Matthew McCaughey, serait presque à remettre en question. Quoi que. Car pour ceux qui ne le savent pas, “Mud” désigne en anglais de la boue, et plus précisément la vase que l’on trouve au fond des rivières, ce qui en revanche parait tout à fait approprié.
Au delà de l’histoire, il s’agit avant tout du portrait d’une région, d’une manière de s’exprimer, d’une manière de vivre. J’ai trouvé ces personnages, cette bande de durs à cuire avares en mots doux mais toujours prêts à démarrer au quart de tour, tout à fait fascinants. Et pourtant comme partout ce sont les sentiments qui dominent, qu’il s’agisse d’amour pour le sexe opposé, pour un ami ou pour une figure parentale.
Le film s’écoule, tantôt lent, tantôt plus agité, au rythme des eaux du fleuve.

Conclusion :
Une belle analyse sociale.

A voir si vous voulez en savoir plus sur :
– les moteurs
– les morsures
– les motels
– les mots

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *