Jeanne Herry : Elle l’adore

Ce que le synopsis nous dit :
Muriel est esthéticienne. Elle est bavarde, un peu menteuse, elle aime raconter des histoires souvent farfelues. Depuis 20 ans, Muriel estaussi la première fan du chanteur à succès Vincent Lacroix. Avec ses chansons et ses concerts, il occupe presque toute sa vie.
Lorsqu’une nuit Vincent, son idole, sonne à la porte de Muriel, sa vie bascule. Elle est entrainée dans une histoire qu’elle n’aurait pas osé inventer.

Ce que j’en pense :
Un film étonnant, qui confirme à nouveau le talent de Sandrine Kimberlain (ça donne presque envie de revoir 9 mois ferme), décidément géniale dans ces rôles de femme à la fois forte et farfelue, alors qu’elle maîtrise parfaitement les demi-mesures et les contradictions, les altérations entre calme et folie. Grâce à elle, la dernière partie du film en particulier est un vrai délice. Laurent Lafitte, qui s’appuie sur un jeu beaucoup plus linéaire, m’a laissée quasi indifférente à ses apparitions. Pour ce qui est du scénario, il est assez original, dans le sens où il s’agit d’une enquête policière, mais qui se détache complètement des codes du genre. Je m’efforce encore d’oublier la crétinerie que représente la scène d’introduction (c’est débile comme réaction, mais pourquoi !?!), qui se justifie par le fait que sans elle le film n’aurait pas lieu d’être… admettons. Le reste est sympathique et entraîne tranquillement le spectateur de bout en bout par un jeu de narration intéressant.

Conclusion :
A voir pour Sandrine, surtout.


A voir si vous voulez en savoir plus sur :
– les bagues
– les peignes
– les poils
– les erreurs de destinataire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *