James Gunn (II) : Les Gardiens de la Galaxie (Guardians Of The Galaxy)

Ce que le synopsis nous dit :
Peter Quill est un aventurier traqué par tous les chasseurs de primes pour avoir volé un mystérieux globe convoité par le puissant Ronan, dont les agissements menacent l’univers tout entier. Lorsqu’il découvre le véritable pouvoir de ce globe et la menace qui pèse sur la galaxie, il conclut une alliance fragile avec quatre aliens disparates : Rocket, un raton laveur fin tireur, Groot, un humanoïde semblable à un arbre, l’énigmatique et mortelle Gamora, et Drax le Destructeur, qui ne rêve que de vengeance. En les ralliant à sa cause, il les convainc de livrer un ultime combat aussi désespéré soit-il pour sauver ce qui peut encore l’être …
Ce que j’en pense :
Marvel continue de nous livrer une par une, avec une assiduité et une régularité exemplaires, les pièces de l’immense puzzle que composent son univers. Il s’agit ici de nouveaux personnages, évoluant dans des mondes inédits, mais leur arrivée ayant été annoncée dans le précédent, on ne doute pas que les uns et les autres finiront par se croiser. A noter pour la première fois depuis le début de cette série que je vois une salle presque entière attendre le trailer post-générique, quand d’habitude ne restent qu’une dizaine de courageux.
On finirait presque par se lasser de ce défilé incessant de super-héros… Heureusement un ton qui se veut léger (après la trop sérieuse/ennuyeuse dernière intervention de Captain América ça fait plaisir), des protagonistes agréables (sans être fascinants non plus) et quelques reparties sont assez amusantes (attribuées à Rocket Raccoon le plus souvent), sont suffisants pour capter l’intérêt du spectateur.
Enfin, comme me l’avait fait remarquer ma soeur avant que je n’aille le voir, les maquillages sont quand même très réussis.

Conclusion :
Ça se laisse regarder…

A voir si vous voulez en savoir plus sur :
– les accessoires pour tableau de bord
– les boutures
– l’évolution du langage Ni!
– les maîtres constructeurs

 

4 Comments

  1. Oui les maquillages ! Comment ils ont fait pour avoir ce rendu peau sans sas' ?! Et aussi, pourquoi on voit si peu Lee Pace sous sa cagoule ?? (*en manque de "Ned the Piemaker"*)

    • Alors là, si toi tu ne le sais pas, c'est pas moi qui vais te le dire (c'est quand même toi la pro du maquillage ET de photoshop) ^^
      Et pour le manque en question… ben revois Pushing Daisies, y'a rien de mieux à faire (je réalise que je ne crois que avoir regardé les derniers épisodes… hum)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *