Jacques Testart : Petit florilège naturaliste

Ce que l’éditeur nous dit :
Dans ce Florilège naturaliste, Jacques Testart a rassemblé des définitions publiées en 1770 dans une  » encyclopédie  » (la première ?) destinée aux voyageurs et aux amateurs de cabinets d’histoire naturelle et de curiosités, écrite à l’origine pour  » amuser le lecteur tout en l’instruisant « … Jacques Testart, biologiste du XXIe siècle, apprécie le regard observateur de ces naturalistes du XVIIIe siècle et réagit aux définitions drôles, cocasses, poétiques, prémonitoires, véridiques ou aberrantes des auteurs. Ce livre original donne une vision des sciences naturelles de l’époque, où se mêlaient l’observation de la nature, le divin, le sexe, les remèdes, l’alimentation ou encore l’humour.

Ce que j’en pense :
Tombée sur ce bouquin par hasard, c’est tout d’abord attirée par sa jolie couverture que j’ai commencé à le feuilleter. Lisant ça et là quelques définitions, j’ai fini par le lire de bout en bout. Les extraits choisis sont pour la plupart du temps totalement incroyables, que ce soit par le ton, les énonciations faites ou encore les révélations de la logique de l’époque. Quelques d’entre eux sont un crus (tout du moins pour des âmes sensibles telle que la mienne, mais le vrai naturaliste ne s’offusque pas si facilement), certains sont hilarants, mais tous prêtent au moins à sourire.
Les commentaires de Jacques Testart permettent de prendre du recul et de se poser quelques questions, donnant une dimension intéressante à l’ensemble.
Un extrait :
L’espadon cherche et poursuit la baleine. Celle-ci d’un coup de queue l’écraserait. Mais l’agilité de l’agresseur lui assure la victoire. Il s’élance sur son ennemie pour la scier.

Conclusion :
Très amusant

A lire si vous voulez en savoir plus sur :
– les observations
– les interprétations
– les aberrations
– les nègres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *