Homère : L’Odysée

Ce que l’éditeur nous en dit :
Voilà dix ans que les Achéens font le siège de la ville de Troie pour délivrer Hélène, enlevée par Bien que la guerre de Troie soit achevée depuis dix ans, Ulysse n’a toujours pas regagné sa chère patrie. Poursuivi par la haine de Poseïdon, il doit affronter les pires épreuves : se défaire de la nymphe Calypso, combattre le Cyclope, échapper au chant ensorcelant des sirènes… Seize contes.
Dans la petite île d’Ithaque, Pénélope et son fils Télémaque attendent Ulysse, leur époux et père. Voilà vingt ans qu’il est parti pour Troie et qu’ils sont sans nouvelles de lui. De l’autre côté des mers, Ulysse a pris le chemin du retour depuis longtemps déjà. Mais les tempêtes, les monstres, les géants, les dieux parfois, l’arrêtent ou le détournent de sa route. Premier grand voyageur, Ulysse découvre l’Inconnu où naissent les rêves et les peurs des hommes depuis la nuit des temps ; l’Odyssée nous dit cette aventure au terme de laquelle le héros retrouve enfin, aux côtés de Pénélope,  » la joie du lit ancien « .


Ce que j’en pense :

Aussi difficile que cela puisses paraître, je n’avais jamais lu les aventures de notre cher Ulysse. Sans doute ai je esquivé LE professeur… Il s’agissait d’un véritable lacune dans ma culture générale. J’ai même découvert que, suivant la logique chronologique, j’aurais dû commencer par lire l’Illiade. A oui c’est vrai qu’on parle toujours de l’Illiade ET de l’Odyssée
Ça y est, je suis maintenant instruite, je l’ai lu !
Au niveau de l’histoire, pas de grande surprise, car la plupart des légendes sont très connues. La forme est plus surprenante. De nombreuses tournures de phrases sont redondantes, des expressions toutes faites appliquées indifféremment à différents protagonistes. On sent bien là l’origine orale de la légende, les mots clés servant d’appui au conteur.
Par ailleurs, il semble que la pleurnicherie ait été fort à la mode chez nos hommes du VIIIème siècle av. J.C.  Toutes les excuses sont bonnes : joie, peur, mort, délivrance, retravaille ou espérance sont propices aux larmes. Et nous ne parlons pas ici de quelques perles au coin des yeux, mais bien des chutes du Niagara, qui ne cessent qu’après de longues heures. Par contre, la place de la femme n’était semble t-il pas si moderne, et le manque de confiance entre les couples monnaie courante. C’est sans compter sur celle des Dieux, très nombreux, qui font la pluie et le beau temps au grès de leurs humeurs. Une intéressante observation des mœurs de l’époque.

Conclusion :
Un classique, auquel il est difficile d’échapper.

A lire si vous voulez en savoir plus sur :
– les bateaux
– les festins
– l’absence de mouchoir quand on en a besoin
– la ruse

9 Comments

  1. Il ne te reste plus qu'à lire l'Illiade pour parfaire ta connaissance.

    Je te rassure, perso je l'ai pas lu. La lecture de L'Odyssée m'ayant bien ennuyé… Mais bon s'était peut être l'âge qui faisait que.

  2. Ah ben oui ça me rassure, toi qui aime plus les "classiques" que moi. Mais bon, c'est la base quand même… Il a bien fallu que qq'un commence quelque part pour que tous les autres puissent s'en inspirer.

  3. Commentaire à supprimer.

    On a l'Illiade et le tour du monde en 80 jours au grenier, version pour enfant.

    Ainsi si tu veux les lire, pas besoin de les chercher ^^

  4. Si tu voulais pas que tout le monde le lise, fallait pas le poster sur le blog :p
    Merci pour l'info !

  5. Oh ravie que tu aies lu cet ouvrage…c'est exactemetn le livre que je fais étudier au 6eme (c au programme) en ce moment, et meme si la lecture n'est pas évidente de prime abord, ils se plongent bien volontiers dans les aventures d'Ulysse!(et moi c tjs un plaisir 🙂

  6. Alors c'est toi ce professeur que je n'ai pas eu à l'époque, avec l'Odysée dans son programme ! Contente de t'avoir finalement rencontrée. 🙂

  7. c'est vraiment bien que tu l'ais lu…
    maintenant, il faut que tu te tape Hésiode pour parfaire ta compréhension des dieux…
    après, si tu ne l'as pas fait, un petit tour du côté du Satiricon… et hop, tu auras un aperçu suffisant de l'antiquité pour comprendre son actualité 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *