George Orwell : Une histoire birmane

Ce que l’éditeur nous dit :
Cinq années d’ennui, sans même le son des trompettes ! » Dans ce livre, George Orwell relate son expérience d’officier dans les forces de l’ordre en Birmanie de 1922 à 1927. Il marque également sa prise de conscience personnelle et son interrogation sur le destin de l’Angleterre en tant que puissance coloniale. « Ce récit donne à sentir – de l’intérieur toujours, et non sans force dramatique – le conditionnement fait d’extrême discipline, d’arrogance, de snobisme et de terreur travestie qui constitue le bagage de tout serviteur de l’Empire britannique.

Ce que j’en pense :
Quittant la Birmanie, pays dont je ressentais cruellement n’avoir pas suffisamment appréhendé la culture, je me devais de lire le célèbre récit de George Orwell. Certes il n’était pas birman et je gardais un souvenir mitige de 1984 (si si c’est possible), mais au moins il y a vécu et autant donner une nouvelle chance au pays et à l’auteur d’une pierre deux coups.
Je ne regrette pas un instant cette lecture, qui sans être absolument passionnante, décrit plutôt bien une partie de l’ambiance que j’avais perçue sur place. Elle m’a surtout permit d’en savoir plus sur la situation du pays sous l’occupation anglaise, le choc des cultures entre autochtones et colonialistes étant toujours… intéressant. A ce sujet on devine entre les mots les idéaux, par encore tout à fait aboutis, qui caractériseront par la suite l’auteur (luttes des classes). Il est par ailleurs amusant de constater que si aujourd’hui les européens sont partis, certains détails de la vie quotidienne sont restés tels quels (les tenues, le bétel, etc.). L’histoire en elle même, sans être désagréable à lire, reste assez classique et pourra vite être oubliée. Mais sous couvert d’une totale fiction, George Orwell a su retranscrire la vision d’une époque, ce qui donne toute sa force au roman.

Conclusion :
Un roman témoin plutôt instructif

A lire si vous voulez en savoir plus sur :
– le cheval
– les stupas
– les hôpitaux
– le whisky

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *