George Nolfi : L’Agence (The Adjustment Bureau)

Ce que le synopsis nous dit :
Un film à voir sans lire le synospis, ni avoir vu la bande annonce !
Spoiler : Sommes-nous maîtres de notre destin ? Ou sommes-nous manipulés par des forces invisibles ? David Norris entrevoit l’avenir que le Sort lui réserve et se rend compte qu’il aspire à une autre vie que celle qui lui a été tracée. Pour y parvenir, il va devoir poursuivre la femme, dont il est tombé follement amoureux, à travers les rues de New York et ses réseaux souterrains…

Ce que j’en pense :
Une affiche sympathique et une excellente notation sur Allocine (et une carte UGC illimité) ont suffit à me convaincre de donner sa chance à L’agence : un très bon choix.
Qualité rare, enfin un film “imprévisible”, durant lequel il est juste agréable de se laisser porter, de se laisser surprendre par le cours des événements. Bien sûr, le style oblige, le ton final se devine. Mais c’est le chemin pour y parvenir qui compte et celui ci n’est pas tracé d’une ligne droite. George Nolfi nous propose une comédie dans lequel l’agent Smith de la Matrix se serait glissé, avec une petite réflexion sur la vie en prime. Ajoutez à cela une New-York sublimée, de belles images, une touche de poésie et une bande son remarquable. 

Conclusion :
A voir, sans a priori, juste pour le plaisir

A voir si vous voulez en savoir plus sur :

– le retour des chapeaux haut-de-forme
– les portes
– les bibliothèques
– the great state of New-York

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *