Ethan Coen et Joel Coen : True Grit

Ce que le synopsis nous dit :
1870, juste après la guerre de Sécession, sur l’ultime frontière de l’Ouest américain. Seul au monde, Mattie Ross, 14 ans, réclame justice pour la mort de son père, abattu de sang-froid pour deux pièces d’or par le lâche Tom Chaney. L’assassin s’est réfugié en territoire indien. Pour le retrouver et le faire pendre, Mattie engage Rooster Cogburn, un U.S. Marshal alcoolique. Mais Chaney est déjà recherché par LaBoeuf, un Texas Ranger qui veut le capturer contre une belle récompense. Ayant la même cible, les voilà rivaux dans la traque. Tenace et obstiné, chacun des trois protagonistes possède sa propre motivation et n’obéit qu’à son code d’honneur. Ce trio improbable chevauche désormais vers ce qui fait l’étoffe des légendes : la brutalité et la ruse, le courage et les désillusions, la persévérance et l’amour…

Ce que j’en pense :
Pas de doute, nous avons affaire à un western : des cow-boy avec éperons, des pendaisons, de folles chevauchées et pas de pitié pour les croissants. Halte aux âmes sensibles, nos protagonistes sont des durs, des vrais, que le sang, la douleur ou la mort n’effraient pas. Seule la loi du plus fort règne.
Mais l’humour a également sa place au far-west, et True Gritt le prouve largement. C’est drôle. Autre originalité pour le genre : les personnages ont une vraie place, avec un personnalité bien marquée. Le tout est bien rythmé et proposent de belles images.
Le seul hic se réside dans les 5 dernières minutes : l’épilogue est de trop. Rupture complète avec le reste du film, elle n’apporte rien d’intéressant à l’ensemble, laissant seulement un petit goût amer au spectateur.
Note personnelle sur la conquête de l’ouest : pas étonnant qu’on en soit arrivé là aujourd’hui, si l’on considère par exemple le manque de respect pour la nature, les animaux ou l’humanité (les Indiens surtout, mais également la vie en général) dont faisait preuve les colons… En faisant abstraction de quelques éléments qui sont, il faut bien l’admettre, inhérents au genre, True Grit est un bon film.

Conclusion :

A ne pas rater si on aime les cow-boy.

A voir si vous voulez en savoir plus sur :
– l’art de la négociation
– le camping sauvage
– le self-defense

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *