Eric-Emmanuel Schmitt : La femme au miroir

Ce que l’éditeur nous dit :
Anne vit à Bruges au temps de la Renaissance, Hanna dans la Vienne impériale de Sigmund Freud, Anny à Hollywood de nos jours. Toutes trois se sentent différentes de leurs contemporaines; refusant le rôle que leur imposent les hommes, elles cherchent à se rendre maîtresses de leur destin. Trois époques, trois femmes: et si c’était la même?

Ce que j’en pense :
Dans le style simpliste et sans fioriture d’Eric-Emmanuel Schmitt, on reconnaît l’écrivain prolifique, celui que l’on soupçonne de rechercher le profit avant tout. Malin, il nous donne assez de contenu pour nous attacher à ses héroïnes, pour nous donner un sentiment de profondeur derrière les lignes. Il a fait ses devoirs, afin de rendre ses personnages crédibles, pour placer le contexte des époques, pour créer du liant entre les trois histoires. Et ça fonctionne : j’ai passé un très bon moment en compagnie des ces femmes. La touche féministe, l’interrogation sur la recherche du bonheur, l’évolution des normes et pressions sociales dans le temps, sont autant de leviers faciles que l’auteur manie avec adresse. Si sa plume ne vous transportera pas, le professionnalisme d’Eric-Emmanuel Schmitt est indéniable.

Conclusion :
Un bon roman, efficace.

A lire si vous voulez en savoir plus sur :
les loups
les millefiori
les boules à facettes
le dépassement de soi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *