Ensemble et Séparément : hommage à Jean Piat

Ce que le théâtre nous dit :
Malgré leurs différences absolues, un homme et une femme que tout oppose et qui n’auraient jamais dû se rencontrer… se rencontrent.
Cet homme et cette femme ne partagent rien !
Sinon – et sans le savoir – un goût identique d’indépendance et de solitude !
Echanges inattendus et rires partagés… Quand le hasard s’en mêle… Le rideau se lève!

Ce que j’en pense :
En principe je ne chronique pas les pièces de théâtre auxquelles j’assiste (parce qu’il faut bien suivre la charte éditoriale du blog, voyez vous), mais je me permet aujourd’hui de faire exception, au nom d’un comédien et membre de la comédie française que j’affectionne particulièrement, Jean Piat. Rares sont les personnes de ma génération qui ont déjà entendu parler de ce monsieur, surtout connu pour son interprétation de Robert d’Artois dans l’adaptation des Rois Maudits de 1972. A l’époque il était jeune, il était beau (bien trop pour son personnage à mon avis, mais jamais assez pour le plaisir des yeux), et surtout il possédait déjà cette voix incroyable, si propice à faire défaillir les demoiselles. Vous l’avez tous déjà entendue, qu’il s’agisse de sa narration à la Cinéscénie du Puy du Fou, dans sa doublure de Scar dans le Roi Lion, ou encore celle de Gandalf dans tous les adaptations des oeuvres de J.R.R. Tolkien.
Aujourd’hui Jean Piat a 89 ans et il se se paye le luxe de remonter sur les planches, deux ans seulement l’excellent spectacle Vous avez quel âge?. Accompagné de la très jeune (81 ans) Marthe Villalongua, ils nous proposent une pièce vivante, originale et pleine d’humour, qui saura séduire tous les publics. A noter que si l’actrice glisse exceptionnellement sur une réplique, on appréciera qu’elle nous fasse l’honneur de jouer du piano sur scène. Certes les voix ne portent plus autant qu’auparavant, et les acteurs sont régulièrement assis, mais qui ne réverait pas, passé 80 ans, de posséder une mémoire suffisamment solide pour tenir 1h30 de texte sans mot faillir ? Et surtout le regard toujours rieur… Moi en tout cas je suis admirative.

Conclusion :
Parce qu’il est merveilleux et malheureusement pas éternel, profitons de la chance inouïe de pouvoir encore profiter d’un aussi grand acteur.

A lire si vous voulez en savoir plus sur :
– les citations
– les quiproquos
– les inquiétudes
– les projets

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *