Emmanuel Carrère : Limonov

Ce que l’éditeur nous dit :
« Limonov n’est pas un personnage de fiction. Il existe. Je le connais. Il a été voyou en Ukraine ; idole de l’underground soviétique sous Brejnev ; clochard, puis valet de chambre d’un milliardaire à Manhattan ; écrivain branché à Paris ; soldat perdu dans les guerres des Balkans ; et maintenant, dans l’immense bordel de l’après-communisme en Russie, vieux chef charismatique d’un parti de jeunes desperados. Lui-même se voit comme un héros, on peut le considérer comme un salaud : je suspends pour ma part mon jugement. C’est une vie dangereuse, ambiguë : un vrai roman d’aventures. C’est aussi, je crois, une vie qui raconte quelque chose. Pas seulement sur lui, Limonov, pas seulement sur la Russie, mais sur notre histoire à tous depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale ».

Ce que j’en pense :
Certes Edouard Limonov n’est pas un enfant de coeur, loin de là. Mais à travers les yeux d’Emmanuel Carrère, pour qui il est un peu un héros, on en vient peut être pas à adhérer, mais tout du moins à le comprendre. Même sans avoir la moindre affinité avec ses valeurs, on peut bien avouer qu’au moins Limonov à eu le cran de rester toujours fidèle à lui même et pour cela l’admirer un peu.
Toute la force de ce livre tient au fait que l’auteur a su s’y placer. Loin de faire du nombrilisme, le fait de nous donner d’ajouter au récit des anecdotes personnelles permet de mieux comprendre le point de vue abordé, donc de l’accepter tel quel.
Bien sûr, l’écriture claire n’y est pas non plus pour rien. Emmanuel Carrère nous donne à travers la biographie d’une personne, l’histoire de la Russie, nous permettant là encore de comprendre un peu mieux ce pays. On sent qu’il aime et maîtrise sont sujet, qu’il a consacré des heures de recherches pour la rédaction de chaque paragraphe, mais que sans jamais “étaler son savoir”, il nous restitue l’essentiel. Moi qui ne connaissais quasiment pas un des noms évoqués, je ne me suis sentie à aucun moment perdue. Le seul risque est de vouloir en savoir plus.

Conclusion :
Beaucoup de travail pour une oeuvre qui mérite d’être reconnue et un héros à connaître.

A lire si vous voulez en savoir plus sur :
– les objectifs
– les mondanités
– les soubrettes
– les expatriations

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *