Duncan Jones : Source Code

Ce que le synopsis nous en dit :
Colter Stevens se réveille dans un train. Désorienté, amnésique, il réalise alors que le train est la cible d’une tentative d’attentat terroriste. Il tente de l’arrêter mais… le train explose ! Et voilà que notre homme se réveille à nouveau dans le train, comme la première fois : mêmes voisins, même situation ! Cette fois, Colter Stevens tente une autre idée pour déjouer l’attentat, mais huit minutes plus tard, le train explose à nouveau. Lorsqu’il reprend connaissance, Colter sait cette fois qu’il devra trouver la solution en huit minutes…

Ce que j’en pense :
Source code, un titre intrigant qui évoque le monde de l’informatique. Une nouvel Antitrust peut être ? Par ailleurs ce long métrage semblait avoir obtenu l’approbation de la presse et du public. Quand finalement un ami vous confirme que c’est un bon film, il n’y a plus a hésiter. C’est donc sans même lire le synopsis que je suis entrée dans le cinéma. A le lire aujourd’hui pour l’écriture de cet article, je constate à quel point j’ai bien fait. Mes recherches sur les sites cinématographiques principaux m’ont tous mené à de longs pavés qui dévoilent la moitié du film…
Même sans cela, je dois avouer avoir été déçue. Car si je ne me suis pas ennuyée, Source offre un scénario assez moyen : beaucoup de déjà vus, une explication pseudo scientifique trop légère, de très nombreux raccourcis et incohérences, et surtout c’est très prévisible. Enfin, je me demande encore pourquoi ce titre. Que de points négatifs dont je suis surprise qu’ils aient échappé à un public averti.
Malgré ce manque d’originalité global, Source Code s’en sort tout de même plutôt bien, notamment grâce à l’incroyable faculté de Michelle Monaghan de jouer un regard amoureux avec étoiles et papillons dans les yeux durant 1h30. Jake Gyllenhaal est loin d’être dans son meilleur rôle mais pourquoi pas. A féliciter également; la très bonne gestion de la « répétition » : la même scène qui tourne en boucle mais ne lasse pourtant jamais.

Conclusion :
A voir pour passer un bon moment, mais ne pas s’attendre au film de l’année.

A voir si vous voulez en savoir plus sur :

– le compostage de billet
– le café renversé
– l’appel de l’ex
– le pouvoir de suggestion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *