Denis Villeneuve : Premier contact (Arrival)

Ce que le synopsis nous dit :

Lorsque de mystérieux vaisseaux venus du fond de l’espace surgissent un peu partout sur Terre, une équipe d’experts est rassemblée sous la direction de la linguiste Louise Banks afin de tenter de comprendre leurs intentions.
Face à l’énigme que constituent leur présence et leurs messages mystérieux, les réactions dans le monde sont extrêmes et l’humanité se retrouve bientôt au bord d’une guerre absolue. Louise Banks et son équipe n’ont que très peu de temps pour trouver des réponses. Pour les obtenir, la jeune femme va prendre un risque qui pourrait non seulement lui coûter la vie, mais détruire le genre humain…

Ce que j’en pense :

Rolala, heureusement que je n’avais pas fait le rapprochement entre Denis Villeneuve et la réalisation de Enemy, car j’aurais catégoriquement refusé d’aller voir Premier Contact. J’avais tellement été écœurée ce film. Cela aurait été dommage, car je serai passée à côté de quelque chose.
Pourtant, au départ, ce n’était vraiment pas gagné, tandis que j’ai passé au moins la première demi-heure de la séance à me demander si je n’avais pas fait une terrible erreur. En effet, le démarrage est très très long, avec des répétitions de séquences qui n’aboutissent jamais à rien, me causant beaucoup de frustration. On aurait pu en venir au fait bien plus rapidement. Dans cette lenteur infinie j’ai également été agacée par le manque total de crédibilité de la soit-disant réaction de l’humanité façon à cette soit-disant “menace” (rappelons qu’en fait il ne se passe RIEN). Heureusement que les gens n’ont pas eu le quart cette attitude quand nous avons EFFECTIVEMENT connu des attaques sur notre territoire, car la France, que dis-je, le monde, serait déjà à feu et à sang depuis longtemps.
Et puis, enfin, on entre dans le vif du sujet. À partir de ce moment, une réflexion fort intéressante se met en marche : sur le langage, la communication, la manière dont ceux-ci influencent notre manière de penser et de voir le monde. Je n’ai jamais lu la nouvelle dont ce long-métrage a été inspiré et ait donc totalement découvert les concepts proposés, qui demandent de se creuser un peu les méninges pour comprendre ! Le film dénonce au passage le manque d’unité, voire parfois la bêtise de l’espèce humaine et ce sans utiliser de grosses scènes d’action, ni de violence directe (ou presque). Il propose également une héroïne super forte, qui ne renonce pourtant pas à sa sensibilité. Moi qui avais envie de changement par rapport à tous ces blockbusters qui nous en mettent plein la vue, mais sans aucune réflexion, j’ai été servie !
Enfin, je note ce titre français, plutôt bien choisi. Le titre original me plaît encore davantage, car on peut y trouver plus de sens.

Conclusion :

Un début laborieux, pour une excellente réflexion au final.

A voir si vous voulez en savoir plus sur :

les visions
le cours du temps
les choix de vie
l’acceptation

Premier contact sur Amazon

5 Comments

  1. Je suis loin d’être convaincue que les réactions de la population manquent de crédibilité. Tu parles des attentats de Paris mais les attentats ont bien causé l’un ou l’autre mouvement de panique. Des fausses alertes ont causé des mouvements de panique jusqu’à faire sortir les gens d’une salle de cinéma en pleine projection. Une de mes collègues s’y trouvait, elle a eu la peur de sa vie. Il y en a eu plusieurs à la même période. Autre exemple : lors des grèves au premier semestre, il y a eu un mouvement de masse pour aller à la pompe à essence, par peur des pénuries. L’afflux massif de gens a causé la pénurie. Les images que l’on voyait à cette période n’aurait pas dépareillé dans un film postapo, les scènes de violence en moins : des files de malades dans les stations service.
    L’être humain est un animal grégaire comme un autre. Et 12 vaisseaux gigantesques extraterrestres qui surplombe la Terre, sans aucune possibilité de connaitre les intentions de ce qui se trouve à l’intérieur, est sans commune mesure avec une menace bien définie.
    Si cela devait arriver, je ne serais pas rassurée. Fascinée et pleine d’espoir, mais j’aurais peur aussi. Après le pillage c’est pas trop mon truc mais je prendrais peut-être certaines dispositions de protection, au cas où XD
    Bref sinon ce film est superbe, j’ai adoré. Un film intelligent et humaniste.

    • Ouais, je ne suis pas beaucoup plus convaincue. Mais c’est peut-être aussi que ça m’énerve tout autant d’imaginer que cela puisse effectivement se passer comme ça. Espérons qu’on ai jamais l’occasion de vérifier comme les gens réagissent en situation de méga panique !

  2. Un très beau film. Pour ma part je regrette qu’ils n’aient pas gardé le titre de la nouvelle mais je comprends que ce soit pas vendeur (c’est « Story of your life »).

    • Est-ce que la nouvelle est encore plus centrée sur la fille avec un tel titre ? J’ai eu un débat avec quelqu’un qui pensait que l’histoire personnelle de l’héroïne prenait trop de place par rapport au reste, lui paraissant moins intéressante que la relation avec les aliens à proprement parler. Mais c’est vrai qu’elle pourrait être totalement centrale, en déplaçant légèrement le curseur.

      • Elle n’est pas centrale non, un peu plus important que dans le film (mais la construction n’est pas la même). Je pense que ça change surtout la perception et l’approche qu’on a de l’intrigue du coup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *